un service de meilleurtaux.com

Un an après la mutuelle obligatoire, 8 salariés sur 10 sont mal couverts

Plus d’un an après la mise en place de l’Accord National Interprofessionnel imposant une mutuelle collective à l’ensemble des salariés des entreprises, près de 80% d’entre eux procèdent encore à des comparaisons de complémentaires santé.

Enquête ANI

Nous avons effectué une étude mettant en exergue ces problèmes pour pouvoir répondre aux interrogations de ces salariés.

80% des salariés cherchent encore une complémentaire ou une surcomplémentaire santé !

Le 1er janvier 2016, la loi de l'Accord National Interprofessionnel, qui oblige une mutuelle collective pour l'ensemble des salariés du secteur privé, est entrée en application. Pourtant, sur notre comparateur d'assurances, près d'un internaute sur quatre est un salarié du secteur privé venant comparer les offres de complémentaire santé ou de surcomplémentaire santé.

Autre donnée étonnante : 53% de ces employés viennent comparer leur assurance santé alors qu'ils travaillent dans une entreprise où la mutuelle santé est obligatoire. « La mise en place obligatoire d'une complémentaire santé dans l'ensemble des entreprises en France n'a pas comblé tous les besoins des salariés en matière de couverture santé » commente Christophe Triquet, Directeur Général de Meilleureassurance.com.

Dans ces 53%, plus d'une personne sur quatre recherche une complémentaire. Pour Christophe Triquet, cette recherche de complémentaire est due au fait que « les salariés s'estiment toujours insuffisamment protégés et restent à la recherche d'une protection optimale pour eux et leur famille. La question de la qualité de la mutuelle proposée par l'entreprise se pose donc très nettement »

Les salariés sont inquiets

Dans les 53% des salariés qui comparent leur assurance santé, 32% d'entre eux recherchent une surcomplémentaire. Mais ce sont surtout les futurs retraités qui sont soucieux quant à leur avenir. 20% des employés qui sont venu comparer leur mutuelle vont très prochainement quitter le monde du travail. « Ils sont donc actuellement couverts par l'ANI mais sortiront bientôt de ce dispositif. » avance Christophe Triquet

« Leur couverture santé reste donc un sujet de préoccupation majeur pour lequel ils préfèrent anticiper afin de trouver la meilleure solution qualité / prix pour se protéger et faire face aux imprévus de la vie » éclaire le Directeur Général de Meilleureassurance.com. Certains salariés viennent même comparer la mutuelle de leur entreprise et d'autres, qui ne sont pas dans une société qui propose une mutuelle, cherchent à en changer.

Les cas particuliers représentent 25 %

Les cas particuliers (CDD, emploi saisonnier, assistante maternelle…) « représentent environ 25% de nos internautes » assure Christophe Triquet. Leur statut atypique implique que la majorité de ces salariés ne sont pas couverts par une mutuelle collective obligatoire. Ils recherchent alors la meilleure complémentaire santé qui pourra répondre à leurs besoins. Une partie de ces « cas particuliers » possède déjà une mutuelle individuelle mais désirent, en parallèle, trouver une complémentaire santé pour leurs ayant-droits. Il est donc clair que « le marché de la surcomplémentaire santé va sans nul doute exploser dans les prochains mois », conclut t-il enfin.