un service de meilleurtaux.com

Contrôlé sans assurance ni permis : il accuse son sosie !

C’est une technique de défense qui a le mérite d’être originale : accuser son sosie pour ne pas se faire condamner.

sans assurance sans permis de conduire prétexte sosie

C'est à Montpellier qu'un automobiliste, arrêté par les forces de l'ordre car il n'avait ni permis de conduire ni assurance, a prétexté que ce n'était pas lui qui conduisait mais son sosie.

« C'est pas moi qui conduisait, c'est un copain ! »

Alors que l'accusé se présentait au box de la correctionnelle, celui-ci a entamé sa défense par « C'est pas moi qui conduisait, c'est un copain ! ». Une défense qui ne manque pas de surprendre le président Tastevin qui fait remarquer au prévenu qu'au moment du contrôle il était bel et bien au volant du véhicule.

Pourtant, l'homme ne tremble pas, accuse son sosie puis rétorque « Et c'est moi qui prends tout ! ». Les gendarmes l'avaient arrêté quelques jours plus tôt au volant de son véhicule, acheté un mois auparavant, et ont très vite découvert que l'individu n'avait ni assurance ni permis de conduire.

Un multirécidiviste

L'artisan plaquiste toulousain s'est déjà vu arrêter plusieurs fois pour diverses raisons : conduite sans permis, sous l'emprise d'alcool ou encore sans assurance. Autre fait d'armes, l'homme a oublié d'honorer plusieurs convocations du Service pénitentiaire d'insertion et de probation et accuse cet organisme d'avoir changé son adresse.

Résultat : le parquet réclame une peine de 6 mois de prison ferme assortie d'une révocation partielle du précédent sursis à hauteur d'un mois, et également un mandat de dépôt. Il écopera de la peine réclamée. Quand on interroge son camp pour savoir si enfin il va prendre conscience des avertissements de la justice, celui-ci répond : « C'est encore un petit peu court mais ça vient. Il les entend. Ces six mois de prison pour cent mètres, cela me paraît un peu déconnecté des circonstances de l'infraction. »