un service de meilleurtaux.com

Comment assurer une éolienne domestique ?

Assurance éolienne domestique

L'heure est aux panneaux photovoltaïques et aux éoliennes domestiques : en investissant une certaine somme, le particulier espère amortir ses dépenses d'énergie en récupérant l'électricité produite. Si la formule est séduisante il faut toutefois êtes prudent, prendre garde aux arnaques et bien s'assurer.

L'éolienne pour particulier permet au foyer de couvrir ses dépenses énergétiques et/ou de revendre le surplus d'électricité produit à son fournisseur. Il faut pour cela que votre éolienne soit implantée en ZDE (Zone de Développement Eolien), qu'elle ait reçu un certificat de la DRIRE (Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement) et qu'elle soit reliée au réseau électrique. Ce dernier point requiert des travaux dont le coût s'élève entre 1 000 et 3 000 euros.

Assurer son éolienne domestique

Il est impératif et obligatoire que votre éolienne domestique soit couverte par une assurance responsabilité civile afin de couvrir tous dommages causés à un tiers. En effet, même si elles sont conçues pour y résister, une tempête et un grand vent pourraient par exemple faire chuter votre éolienne sur le toit du voisin ou encore dans la rue.

Il est tout aussi important d'assurer les dommages que votre éolienne pourrait, toujours dans ces mêmes cas de figure, causer à votre propre maison et à vos biens. Vous éviterez ainsi les coûts importants de réparation.

Assurer votre éolienne contre la foudre, les incendies mais aussi le vol peut être rassurant. Enfin, vous pouvez également souscrire une garantie perte d'exploitation afin d'être indemnisé sur le manque à gagner lorsque votre dispositif est en panne ou a fait l'objet d'un accident.

Vous pouvez vous tourner vers votre multirisque habitation afin que cette dernière prenne en charge l'assurance de votre éolienne domestique et, à plus forte raison, de tous les dispositifs de production d'énergie renouvelable du genre comme les panneaux photovoltaïques.

Quelle éolienne choisir ?

Il existe deux types d'éolienne domestique, chacune ayant ses propres avantages et inconvénients. Renseignez-vous bien avant l'installation de votre éolienne pour être certain d'avoir choisi le modèle qui correspond le mieux à votre habitation et à vos besoins. Notez toutefois qu'il vous sera nécessaire d'obtenir un permis de construire ainsi que l'accord de votre voisinage car le système peut être très bruyant. Si vous habitez en milieu urbain, il est possible d'opter pour un petit modèle qui pourra être installé sur le pignon de votre toit.

Eolienne horizontale

Les éoliennes domestiques horizontales sont les plus courantes et les plus connues, conçues sur le modèle des éoliennes que l'on peut voir dans les champs ou sur le bord des routes. La surface des pales est plus importante sur ce type de dispositif qui peut fonctionner même quand le vent est faible, permettant un meilleur rendement en énergie, mais ces éoliennes sont aussi plus chères à l'installation. Comptez entre 10 000 et 90 000 euros selon le modèle, installation comprise.

L'ADEME, l'opérateur de l'Etat pour accompagner la transition écologique et énergétique, conseille aux particuliers un aéromoteur monté sur un mât de douze mètres.

Eolienne verticale

Les pâles des éoliennes verticales, comme leur nom l'indique, sont orientées verticalement par rapport au sol plutôt qu'horizontalement. Les rendements de ce système sont plus faibles mais il a l'avantage de fonctionner à 360°, quel que soit l'axe du vent, et de ne pas avoir besoin de fortes rafales. C'est ce deuxième modèle que l'on trouve souvent installé sur les toits même s'il est plus rare que le premier.

Attentions aux arnaques

Malheureusement le secteur de l'éolien domestique recense un grand nombre d'arnaques. Des démarcheurs se rendent chez les particuliers pour leur vanter des rendements énergétiques impressionnants, mais les dispositifs vendus sont en réalité des contrefaçons très fragiles, susceptibles d'être démantelées en cas de grand vent et de causer d'importants dégâts.

Vérifiez que votre éolienne comporte une marque commerciale : les contrefaçons n'en possèdent généralement pas pour éviter toute condamnation et d'être retrouvé.

De plus, un arrêt de la Cour de cassation a jugé en avril 2016 que tout particulier installant une éolienne domestique est en droit d'attendre une rentabilité minimum. Dans le cas contraire, l'acheteur peut exiger un remboursement. Pour être sûr que la rentabilité sera au rendez-vous mieux vaut demander la venue d'un expert qui évaluera la potentialité de votre localisation. Si le vent atteint moins de 20km/h en moyenne sur l'année, l'ADEME déconseille l'investissement.

Fin du crédit d'impôt

Au 1er janvier 2016 les éoliennes domestiques ont été supprimées de la liste des dispositifs éligibles au crédit d'impôt. Si vous souhaitez en faire installer une il faudra donc vous tourner vers les aides locales qui peuvent exister dans votre ville ou votre région.