un service de meilleurtaux.com

La voiture autonome peut désormais rouler en France en toute légalité !

Les expérimentations de voitures autonomes en France sont désormais autorisées

Ça y est, Emmanuel Macron et Ségolène Royal ont présenté ce mercredi 03 août une ordonnance visant à autoriser les expérimentations sur route des véhicules autonomes, expérimentations que les constructeurs ne pouvaient jusqu'ici mener qu'après avoir reçu une autorisation ponctuelle.

Cette ordonnance va permettre « la construction d'un cadre réglementaire solide au travers d'un décret en Conseil d'État » dans les semaines futures, peut-on lire dans le compte-rendu du conseil des ministres. La libre circulation des voitures autonomes n'est bien entendue pas encore autorisée mais l'expérimentation devient possible, un pas supplémentaire dans l'évolution et l'amélioration de ces engins.

Jusqu'à aujourd'hui les constructeurs automobiles devaient bénéficier d'autorisations ponctuelles afin de conduire leurs expérimentations. Le gouvernement avait déjà évoqué cette mesure en 2014, mais il a donc fallu attendre 2016 pour qu'elle soit effective.

Des voitures qui « constituent l'avenir de l'industrie automobile »

Selon le compte-rendu du conseil les voitures autonomes « sont une étape incontournable vers une mobilité apaisée, une régulation et une sécurisation des trafics, et des transports plus efficaces et plus respectueux de l'environnement. Ils constituent l'avenir de l'industrie automobile ».

La publication de cette ordonnance vise que « la France soit reconnue comme une terre d'expérimentation du véhicule autonome, un centre d'excellence de l'intelligence embarquée et un leader en sécurité des systèmes complexes, afin de préparer les nouvelles mobilités de demain ».

Là ne s'arrête pas l'ambition du gouvernement car ce dernier voit dans les véhicules autonomes « une piste de progrès prometteuse pour la sécurité routière » car la voiture « devrait avoir des capacités de réaction et d'adaptation supérieures à celles d'un conducteur humain et ainsi commettre moins d'erreurs que ce dernier sujet à la fatigue, l'alcool, la distraction ou l'inexpérience ».

Les voitures entièrement autonomes ne sont toutefois pas prévues pour demain. Si les véhicules semi-autonomes arpentent déjà les routes il reste encore bien des choses à modifier, comme en témoigne le premier accident mortel avec une voiture semi-autonome Tesla qui a eu lieu mi-2016. Le constructeur fait aujourd'hui l'objet de deux enquêtes en Amérique.