un service de meilleurtaux.com

Retraite à l'étranger (Europe) : quelle prise en charge par l'Assurance Maladie ?

Prise en charge de l'Assurance Maladie retraite en Union Européenne

Question de Raymond (Gien, 45)

Bonjour, ma femme et moi souhaitons passer notre retraite en Espagne, en Grèce ou en Italie, notre choix n'est pas encore arrêté, pour y profiter de la chaleur et de la vie. Nous sommes pour le moment en bonne santé mais rien ne nous dit que nous ne tomberons pas malade un jour. Peut-on être couverts par l'Assurance Maladie même à l'étranger ? Quelles sont les démarches à effectuer ? Merci.

La réponse de l'expert Marie Vancassel

Bonjour Raymond,

Comme vous, les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir passer leur retraite dans un autre pays et se posent donc la même question. Il existe cependant quelques différences si vous souhaitez vous expatrier dans l'Union Européenne (UE), l'Espace économique européen (EEE) et en Suisse, ou dans un autre pays du monde. Il semble ici que vous soyez dans le premier cas. Si vous partez hors UE reportez-vous à cette autre réponse d'expert.

Les démarches administratives avant de partir

La première chose à faire est d'informer votre Caisse d'Assurance Maladie de votre départ et de lui communiquer votre nouvelle adresse à l'étranger dès que vous en avez la possibilité. Vous pouvez également rendre votre carte vitale mais ce n'est pas une obligation. Munissez-vous enfin d'une Carte Européenne d'Assurance Maladie (CEAM). Vous devrez en faire la demande au moins quinze jours avant votre départ par internet sur le site ameli.fr ou par téléphone.

Demandez ensuite le formulaire E 121/S1 à votre caisse de retraite. Attention, ledit formulaire est nominatif, il est donc impératif que vous et votre femme, et tout autre membre de la famille qui partira avec vous, en ayez un chacun.

Prise en charge à l'étranger

C'est ce fameux formulaire E 121/S1 qui vous permettra ensuite d'effectuer votre inscription auprès de l'organisme équivalant à la Sécurité sociale de votre pays de destination. Attention cependant cet organisme peut ne pas fonctionner et rembourser les dépenses de soins à la même hauteur que l'Assurance Maladie Française. Si vous n'avez pas encore choisi le pays dans lequel vous allez passer votre retraite renseignez-vous sur la législation en vigueur.

Prise en charge à votre retour en France

Retour définitif

Adressez-vous à la caisse d'Assurance Maladie à laquelle vous étiez affilié ou à celle du département où se situe votre caisse de retraite. Vous retrouverez la totalité de vos droits et vos soins médicaux seront pris en charge en fonction de la législation en vigueur, exactement comme avant votre départ. En effet vous continuez à cotiser à la Sécurité sociale malgré votre déménagement par le biais de prélèvements sur votre pension de retraite.

Séjour temporaire

Que vous souhaitiez revenir en France quelques jours ou quelques mois, pour voir votre famille ou pour vous faire soigner, les démarches sont les mêmes que lors d'un retour définitif : contactez votre caisse d'Assurance Maladie. Vous recouvrerez tous vos droits de remboursements et, si vous l'avez gardée, vous pourrez utiliser votre carte vitale.

Vous séjournez dans un autre pays de l'UE

Ce n'est pas parce que vous résidez désormais à l'étranger que vous n'avez pas envie de voyager. Si vous souhaitez séjourner dans un autre pays de l'UE, de l'EEE ou en Suisse, procurez-vous à nouveau une carte européenne d'Assurance Maladie afin d'attester de vos droits à la Sécurité sociale. Si vous voyagez avec vos petits-enfants n'oubliez pas qu'eux aussi devront avoir leur propre carte, celle-ci étant nominative.

En cas d'accident ou de maladie déclarée durant votre voyage la présentation de votre CEAM vous permettra de bénéficier de la prise en charge des soins. Soit vous n'aurez aucuns frais à avancer, soit vous devrez payer les frais médicaux et vous faire rembourser sur place par l'organisme de Sécurité sociale local. Si vous avez perdu ou oublié votre CEAM, ou que vous avez omis de demander le remboursement sur place, conservez précieusement les factures et adressez-les à votre caisse d'Assurance Maladie française.

Vous séjournez dans un pays hors UE

Aucune avance des frais ne sera possible : acquittez-vous des factures puis faites les parvenir à votre caisse d'Assurance Maladie française. Avant de partir, renseignez-vous sur l'état sanitaire du pays et sur les possibles frais à débourser. Dans ces cas il peut être intéressant de souscrire une assurance qui garantira le remboursement et permettra le rapatriement sanitaire.

En résumé Un Français souhaitant passer sa retraite à l'étranger dans l'Union Européenne doit contacter la Sécurité sociale du pays pour y être affilié. En cas de retour en France, même court, le retraité sera de nouveau couvert comme avant son départ.