un service de meilleurtaux.com

Enquête exclusive : les tarifs moyens des mutuelles santé par département

LeComparateurAssurance.com a réalisé une enquête exclusive détaillant les tarifs moyens des mutuelles santé en 2016 en fonction des départements et selon 4 profils types de Français : un jeune salarié de 25 ans, un travailleur libéral de 40 ans, une famille avec deux enfants et un couple senior de 60 ans.

Tarifs des mutuelles santé par département

Des disparités de tarifs plus ou moins importantes selon les profils

756 942 requêtes réalisées sur le comparateur de mutuelles  LeComparateurAssurance.com, et les tarifs qui ont été proposés par les assureurs partenaires, ont permis d’identifier une moyenne tarifaire par département et une moyenne nationale. Cela nous a permis de constater que les Français cotisent mensuellement des sommes différentes pour leur mutuelle santé selon leur zone de résidence.

Il apparaît en effet, à l’étude des cartes, que les habitants de l’ouest de la France cotisent par exemple moins que les autres. C’est également le cas pour ceux qui vivent dans l’est, en Alsace Moselle, où les tarifs battent toute concurrence, mais cela s'explique par leur régime spécial (explications plus bas). En revanche les habitants de la région parisienne et ceux du sud-est doivent s'acquitter de cotisations plus élevées que la moyenne nationale.

Quelques exemples : un jeune salarié de 25 ans paiera environ 22 € par mois dans les Yvelines, soit 4,06 % de plus que la moyenne nationale qui est de 21,40 €. En revanche un autre jeune habitant en Charente n’aura à payer qu’une vingtaine d’euros environ, soit presque 6 % de moins que la moyenne nationale. Ces mêmes disparités se retrouvent sensiblement sur tous les profils, à l’exception des travailleurs libéraux : dans leur cas, la grande majorité des départements se trouve en deçà de la moyenne nationale.

Découvrez les tarifs moyens des mutuelles en 2016 par profil et par département

Mutuelles senior Mutuelles jeune actif Mutuelles TNS Mutuelles famille

Pourquoi de telles disparités de prix ?

Chaque département présente des spécificités démographiques et des besoins différents, ainsi que des régimes parfois particuliers, comme pour l’Alsace Moselle, qui peuvent expliquer les disparités de tarifs constatées :

  • Des différences de prix chez les médecins et les spécialistes. Dans certaines zones, comme les grandes villes, les médecins et spécialistes pratiquent des dépassements d’honoraires plus importants qu'ailleurs, poussant les habitants à souscrire des garanties plus complètes et augmentant, de fait, le prix moyen des mutuelles santé.

  • Le régime de Sécurité sociale. L’Alsace Moselle bénéficie depuis longtemps d’un régime spécifique de Sécurité sociale qui propose des remboursements plus importants que dans le reste de la France. La part de prise en charge des mutuelles santé est donc logiquement plus faible, ce qui se répercute sur les tarifs.

  • Une consommation médicale différente. Les habitants des zones urbaines consomment plus de médicaments que leurs voisins ruraux. L’ouest de la France consomme par exemple beaucoup de génériques, contrairement à la région parisienne. Or, les médicaments représentent 20% des dépenses de santé et, donc, une part importante dans les remboursements : le montant des cotisations peut ainsi varier selon ce critère.

Méthodologie de l’étude

Afin de réaliser cette enquête 756 942 tarifs ont été étudiés entre le 18 et le 22 août 2016, tarifs basés sur les propositions effectuées par les assureurs partenaires de  LeComparateurAssurance.com. Quatre profils ont ainsi été établis :

  • Le jeune salarié de 25 ans qui souhaite obtenir une mutuelle santé avec des garanties classiques en optique, dentaire, soins médicaux…

  • Le travailleur libéral (TNS) de 40 ans souhaitant lui aussi obtenir des tarifs d’une mutuelle avec des garanties classiques.

  • Une famille de deux enfants de 3 et 7 ans dont les parents ont 30 ans, qui cherche elle aussi une mutuelle santé avec des garanties classiques.

  • Enfin, un couple de personnes de 60 ans et qui, en revanche, souhaite souscrire un niveau de garanties « renforcées ».