un service de meilleurtaux.com

Où sont passées les pièces d’or de la Mutuelle des artistes ?

On dirait le scénario d’un film, la Mutuelle des artistes est au cœur d’une affaire dont elle se serait bien passée...

mutuelle artistes vol or

600 pièces d'or, provenant du legs d'une artiste, ont été dérobées à la Mutuelle nationale des artistes, (MNA), située avenue de l'Opéra dans le 1er arrondissement de Paris. Beaucoup de mystères planent autour de ce vol.

Des circonstances inconnues

Mi-février, le directeur de la Mutuelle se rend au commissariat de police pour porter plainte contre le vol de 600 pièces d'or. Elles avaient été léguées par une artiste anonyme en octobre 2012. Mais la date du vol n'en reste pas moins floue. Il se serait déroulé entre août 2015, date du dernier recensement, et la mi-février 2017. La somme exacte volée reste elle aussi à déterminer même si on l'estime autour des 150 000 euros. Mais, d'après une source proche du dossier, le préjudice pourrait être bien plus important : « Il s'agit d'une estimation au poids. Le problème est que toutes ces pièces n'étaient pas référencées. Nous n'en connaissons pas le détail, ni la nature. » .

Les voleurs avaient des informations

Malgré de grandes zones de flou, quelques données semblent claires. Tout d'abord, aucune effraction n'a été commise, ce qui pourrait indiquer que les malfaiteurs connaissaient les lieux, ou tout au moins comment y pénétrer sans éveiller le moindre soupçon. « Ces pièces étaient remisées dans un coffre-fort. Selon les premières constatations, il n'y a pas eu d'effraction. La clé de ce coffre était cachée sur les lieux du vol. Mais il semblerait que plusieurs personnes étaient informées de la présence de ces pièces à cet endroit et de l'emplacement de la cachette de la clé donnant accès au coffre... », avance la source proche du dossier. C'est aux enquêteurs du 1er district de la police judiciaire de faire toute la lumière sur cette affaire.

Comment se faire rembourser ?

Les pièces se trouvaient au sein de la Mutuelle, protégées par un coffre-fort. Aucune effraction n'a été commise. Comment la Mutuelle va pouvoir se faire rembourser si la police n'arrive pas à mettre la main sur les voleurs ? Il y a alors deux circonstances qui se dressent devant la mutuelle :

  • Prouver le vol. Comme aucune infraction n'a été commise et que le vol peut remonter à bien plus d'un an, les traces d'un quelconque passage de ces visiteurs mal intentionnés n'est pas évident à prouver.
  • La seconde circonstance est impactée par la première : selon les contrats d'assurances, les vols sans effraction ne sont pas toujours remboursés. C'est une mesure pour lutter contre les fraudes à l'assurance.

Le directeur de la Mutuelle des artistes a eu raison d'aller porter plainte immédiatement après avoir découvert ce vol, mais les zones d'ombre et surtout l'antériorité potentiellement importante du vol rend le remboursement de la somme volée très complexe.