Pour quelles raisons consulter un podologue ?

Si vous avez une douleur chronique au niveau d'un pied et notamment d'un élément qui le constitue (cheville, orteil, plante du pied, talon), alors vous avez peut-être une affection ou un trouble qui doit être pris en charge par un podologue. Parfois, vous pouvez avoir un problème avec un ongle incarné ou des verrues plantaires, ou encore d'autres maux que vous ne devez pas laisser sans soins. Le podologue peut alors entrer en jeu, et son rôle est déterminant. Dès l'apparition d'un problème et les premiers symptômes, il peut vous aider et notamment dresser un bilan podologique.


Le bilan podologique constitue la base de toute consultation avec ce spécialiste. En effet, lors de la première rencontre, le spécialiste va observer votre pied, tester sa sensibilité et ainsi définir les soins ou les médicaments dont vous pouvez avoir besoin. Le bilan podologique se décompose en une analyse statique, une analyse dynamique puis des tests de mobilité articulaire (sur une table d'examen). Il s'agit d'un véritable bilan postural.

Le podologue est également compétent pour réaliser des soins de pédicurie. Il peut notamment traiter les hyperkératoses (comme les durillons ou les cors), se charger de traiter et de faire disparaître les verrues plantaires, les mycoses, les ongles incarnés.

Le podologue est également le professionnel qualifié pour façonner des appareillages (orthèses) ou encore vous aider à vous équiper avec des semelles orthopédiques afin de corriger un trouble statique.

Une simple visite de contrôle en cas de doute comme une visite en cas de symptômes qui vous semblent importants est nécessaire. Ne négligez pas les soins de vos pieds et leur bon fonctionnement. Comme on dit, « bien dans ses pieds, bien dans sa tête ».

Le remboursement d'une consultation chez le podologue par la Sécurité sociale

L'Assurance Maladie a mis en place un tarif conventionnel pour la prise en charge des soins réalisés par les podologues ou les pédicures/podologues, considérés comme des auxiliaires médicaux. Le remboursement est relativement réduit, à savoir 0,63 € pour les actes les plus courants (et notamment les soins des pieds pour des problèmes de mycoses ou d'ongles incarnés). Sachant que le tarif d'une consultation en cabinet est fixé à 27 € (mais que le prix peut être plus important pour un professionnel réalisant des dépassements d'honoraires), on comprend que la somme qui reste à votre charge est importante si vous ne disposez pas d'une mutuelle santé.


Si la consultation du podologue vous amène à avoir besoin de semelles orthopédiques, sachez que leur remboursement est lui bien meilleur. En effet, elles sont considérées comme un appareillage, et le remboursement est alors de 60 % du tarif de convention.

Remboursement des semelles
Au-dessous du 2812.94 € l'unité (soit 25.88 € la paire)
Pour une pointure du 28 au 3714.02 € l'unité (soit 28.04 € la paire)
Pour une pointure au-dessus du 3714.43 € l'unité (soit 28.86 € la paire)

Le cas des patients diabétiques

L'Assurance Maladie prend en revanche en charge les séances de prévention des lésions (soins et actes) si vous êtes diabétique. Il convient au préalable de disposer d'une prescription médicale. Lors de la première consultation, un bilan podologique va être établi. En fonction du risque que présentent vos pieds, un nombre de séances sera pris en charge chaque année. Cela signifie qu'en fonction du grade associé à vos pieds, le niveau de prise en charge et donc du remboursement sera plus ou moins élevé.

Pour les patients qui présentent des pieds avec un risque grade 2, quatre séances par an au maximum seront prises en charge. Ce chiffre monte à six séances par an pour un risque podologique 3.

Grade 0La sensibilité du pied n'est pas affectée.
Grade 1La sensibilité est affectée mais ne présente aucune complication.
Grade 2La sensibilité est affectée (artériopathie des membres inférieurs, déformation du pied…).
Grade 3Antécédent de complication sévère (ulcère au pied, amputation des membres inférieurs…).

Une prise en charge du podologue par la mutuelle

Qu'il s'agisse de prendre en charge des problèmes de verrues plantaires ou de cors aux pieds, ou encore de financer l'achat de semelles orthopédiques, votre complémentaire d'assurance santé peut vous aider. Ainsi, si votre contrat prévoit une couverture à 100 % des actes et soins de podologue - si vous suivez le parcours conventionnel - alors vous bénéficierez d'un remboursement intégral de votre consultation sur la base du tarif conventionnel de 27 €. Vous n'aurez donc rien à payer.

Afin de disposer d'un remboursement convenable, nous vous recommandons de toujours suivre le parcours de soins coordonnés, et notamment de disposer d'une prescription médicale de la part d'un médecin (généraliste, diabétologue, cardiologue, etc.). Ensuite, votre contrat doit être relativement protecteur, avec une prise en charge de 100 %, 150 % ou même lorsque cela est possible 200 % du tarif de base.


Certaines mutuelles de santé prévoient le remboursement des soins de pédicures avec un forfait qui peut aller jusqu'à 400 € par an. Ce forfait est généralement indiqué comme « forfait pour médecines douces », et les soins de pédicures y sont intégrés.

Que vous soyez diabétique ou non, intéressez-vous au remboursement de la consultation d'un podologue par votre mutuelle et à la prise en charge des différents équipements qu'il peut vous prescrire. Utilisez un comparateur de complémentaire santé pour comprendre la prise en charge proposée par plusieurs assureurs et mieux choisir le contrat qui est adapté pour vous.