Réduction mammaire : quel remboursement par la mutuelle ?

De prime abord, la réduction mammaire n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale. Mais, s’il est avéré que cette opération permet d’améliorer la santé et le quotidien du patient, une prise en charge peut être envisagée. Quel remboursement est proposé pour la réduction mammaire par la mutuelle santé et par la Sécurité sociale ? Est-il nécessaire de changer de mutuelle pour réduire votre reste à charge ? Faisons le point dans ce guide.

remboursement reduction mamaire

Pourquoi faire une réduction mammaire ?

Cette opération répond à deux objectifs. Dans un premier temps, de nombreuses femmes souhaitent réduire le volume de leur poitrine pour des raisons esthétiques. Elles souhaitent simplement réduire le bonnet de leur soutien-gorge. D'autres souhaitent se lancer dans une réduction mammaire pour des raisons de santé. Une poitrine trop volumineuse peut entraîner des problèmes de santé, et surtout une gêne. Avec un poids trop important dans la poitrine, de nombreuses femmes rencontrent des problèmes de dos. On parle d'hypertrophie mammaire lorsque le volume des seins n'est pas cohérent avec la morphologie de la femme.

Cette opération peut être réalisée à tout âge et consiste à réduire à la fois le tissu mammaire et la peau en excès.


En résumé, la réduction mammaire peut accompagner une patiente souhaitant traiter :

  • une ptôse mammaire, à savoir un relâchement des seins ;
  • une asymétrie mammaire rendant inconfortable le port du soutien-gorge ;
  • une irritation cutanée causée par la transpiration et le frottement de la peau des seins ;
  • des douleurs dorsales et lombaires, voire cervicales ;
  • une déformation squelettique et des difficultés respiratoires.

En attendant une chirurgie, il est conseillé de perdre du poids, une poitrine trop importante est parfois liée à un surpoids. Porter un bon soutien-gorge est aussi conseillé afin de soulager le dos.

La réduction mammaire est remboursée par la Sécurité sociale sous conditions

La prise en charge de cette réduction mammaire est assurée sous condition. La femme doit présenter une hypertrophie mammaire avérée. Il ne s'agit pas ici de passer d'un bonnet C à un bonnet B de soutien-gorge. Pour qu'un remboursement puisse être effectué, il est nécessaire de retirer 300 g par sein au minimum. Cela correspond à deux bonnets.

C'est le chirurgien qui estime si un remboursement de la Sécurité sociale est possible. Une demande d'entente préalable au médecin-conseil de la Sécurité sociale n'est pas obligatoire.

En cas d'hypertrophie mammaire (avec un bonnet D minimum), il est possible d'envisager une réduction unilatérale en cas d'asymétrie ou bilatérale.


Pour une réduction des deux seins, le tarif de convention est de 408,38 €. Pour une mastoplastie unilatérale, soit une réduction d'un seul sein, la base de remboursement est de 252,40 €. La réduction mammaire est un acte exonérant, le tarif de base est supérieur à 120 €, la Sécurité sociale rembourse 100 % de ce montant. En revanche, elle rembourse 70 % des consultations pré et post-opératoires et 80 % des frais d'hospitalisation.

Attention, la Sécurité sociale peut refuser une prise en charge dans les cas suivants :

  • demande de réduction suite à une augmentation mammaire ;
  • surpoids important : la prise en charge ne pourra être assurée qu'après une perte de poids.

Avant de vous lancer dans une réduction mammaire, plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Voici quelques chiffres à connaître pour savoir si cette opération de chirurgie est nécessaire et si elle peut être remboursée par la Sécurité sociale.

Prise en charge de la Sécurité sociale selon le poids du sein
Poids d'un seinSituationRemboursement Sécurité sociale
200 à 400 gPoids normal d'un seinNon
400 à 700 gHypertrophie mineurePossible si 300 g sont retirés
700 g à 1 kgHypertrophie majeurePossible si 300 g sont retirés
Plus d'un kiloGigantomastiePossible si 300 g sont retirés

D'autre part, les bonnets B ou C sont considérés comme des bonnets de soutien-gorge classiques. À partir d'une taille E ou F, il est jugé qu'une réduction mammaire peut s'envisager.

Quel remboursement de la réduction mammaire par la mutuelle santé ?

Les opérations remboursées par la Sécurité sociale

Si la CPAM prend en charge l'opération, la mutuelle, selon les garanties que vous avez souscrites, assure également un remboursement.


Le niveau du remboursement mutuelle est consécutif à l'organisme de choisie et à la formule. Plus vous optez pour une couverture élevée, plus vous pouvez ambitionner de réduire votre reste à charge.

Le tarif de convention de la Sécurité sociale est bien loin du prix réel d'une réduction mammaire. Il faut compter entre 2 000 € et 5 000 €. Cela prend en compte les dépassements d'honoraires du chirurgien et de l'anesthésiste.

Il est indispensable, au regard de ces prix, de trouver une mutuelle qui rembourse les dépassements d'honoraires de manière importante. Si vous êtes remboursé à 100 % par la mutuelle, cela signifie que pour la réduction de deux seins, vous n'obtiendrez un remboursement global que de 408,38 €. Le reste à charge est trop important. Certaines mutuelles proposent une prise en charge des consultations et de la chirurgie jusqu'à 400 ou 500 %.

Par exemple, avec une mutuelle proposant un remboursement à 500 %, vous obtenez une prise en charge totale de 2 041,90 €.

Une bonne mutuelle s'avère indispensable dans la mesure où vous allez effectuer un séjour, si court soit-il, à l'hôpital ou en clinique :

  • si vous souhaitez une chambre particulière, seule la complémentaire santé vous propose une prise en charge. La Sécurité sociale rembourse seulement la chambre partagée ;
  • la mutuelle peut prendre en charge quelques frais de confort (télévision, etc.), renseignez-vous auprès de votre organisme ;
  • la mutuelle rembourse le forfait journalier hospitalier de 20 € ;
  • la mutuelle rembourse le ticket modérateur pour les frais d'hospitalisation ;
  • la mutuelle complète le remboursement de la consultation pré et post-opératoire ;
  • Avec un spécialiste de secteur 2, un dépassement d'honoraires vous sera facturé, seule la mutuelle les prend en charge.

Chirurgie esthétique ou réparatrice : quelle différence ?

La chirurgie esthétique est considérée comme une opération de confort. De fait, elle n'est pas remboursée, ni par la Sécurité sociale, ni par la mutuelle. Les actes suivants sont donc exclus :

  • enlever de simples cicatrices,
  • réduire la poitrine pour des raisons esthétiques uniquement,
  • faire un lifting ou un lipofilling,

En revanche, lorsqu'il s'agit de chirurgie réparatrice, une prise en charge est possible. Au-delà de la réduction mammaire, vous pouvez espérer un remboursement dans les cas suivants :

  • reconstruction mammaire après une mastectomie ;
  • abdominoplastie à la suite d'une forte perte de poids.

Quid du remboursement de l'augmentation mammaire ?

Cette fois, vous ne pouvez espérer aucun remboursement, ni de la part de la Sécurité sociale ni de la mutuelle santé. En effet, l'augmentation mammaire est une opération qui, cette fois, répond uniquement à des besoins esthétiques, la santé n'entre pas en ligne de compte.


Comparer pour obtenir un meilleur remboursement de la réduction mammaire

Au regard du reste à charge imposé pour votre réduction mammaire, nous vous conseillons fortement de faire un comparatif des mutuelles. Si cette opération a véritablement pour vocation d'améliorer votre quotidien et votre santé, il est important de trouver la meilleure mutuelle pour votre prise en charge.

Le comparateur de mutuelle santé vous accompagne de manière gratuite et sans aucun engagement. Vous devez en premier lieu remplir un formulaire afin de déterminer vos attentes sur le plan des garanties. Il permet également d'évaluer le prix de votre complémentaire santé en fonction de votre âge et de votre adresse.

Ensuite, vous recevez des devis de différents organismes de mutuelle santé. Nous vous conseillons de comparer tout d'abord les garanties afin d'obtenir le meilleur remboursement pour votre réduction mammaire. Lorsque vous avez trouvé les mutuelles capables de vous offrir la meilleure prise en charge, comparez les prix. Chaque mutuelle définit librement ses tarifs. A garanties égales, il est toujours possible de trouver une couverture moins chère.

Questions fréquentes sur le remboursement de la réduction mammaire

La chirurgie plastique est-elle remboursée par la mutuelle santé ?

Une intervention de chirurgie plastique peut être remboursée par l'Assurance Maladie et l'assurance santé s'il s'agit d'une chirurgie réparatrice. La chirurgie esthétique est, quant à elle, exclue des remboursements.


Quand la réduction mammaire est-elle remboursée par la complémentaire santé ?

La mutuelle santé rembourse en complément de l'Assurance Maladie la réduction mammaire dès lors qu'un retrait de 300 g de glande par sein est envisagé. Il faut constater une hypertrophie mammaire pour obtenir une prise en charge.

À partir de quel bonnet parle-t-on d'hypertrophie mammaire ?

C'est à partir d'un bonnet D ou E que l'on évoque une hypertrophie mammaire. Cela peut nécessiter une intervention chirurgicale prise en charge par l'Assurance Maladie et la mutuelle santé.