Dans quels cas consulter un kinésithérapeute ?

Ce professionnel de santé est consulté afin de soulager ou résoudre différents problèmes physiques :

  • Problèmes musculaires ou articulaires (entorse, etc.) ;
  • Douleurs récurrentes (scoliose, etc.) ;
  • Troubles moteurs liés par exemple à un AVC ;
  • Problèmes liés à un accouchement à l'image de la rééducation du périnée;
  • Problèmes respiratoires tels que l'asthme chronique.

Quel est le prix d'une séance de kinésithérapie ?

Ce prix est fixe et déterminé par la Sécurité sociale. Le tarif conventionnel est de 16,13 € par séance pour la rééducation d'un membre. Toutefois, d'autres actes peuvent être pratiqués à des tarifs différents :

  • Rééducation d'un pied : 8 € ;
  • Rééducation des deux pieds : 13 € :
  • Rééducation du périnée : 17 € ;
  • Prise en charge de soins palliatifs : 25 €:
  • Prise en charge de l'hémiplégie : 20 € ;
  • Prise en charge de la paraplégie et de la tétraplégie : 23 €.

Contrairement à d'autres professionnels de santé, les kinésithérapeutes conventionnés n'ont pas le droit de pratiquer de dépassements d'honoraires, sauf cas exceptionnels :

  • Soins en dehors des horaires normaux du cabinet ;
  • Soins en dehors du cabinet dans un endroit inhabituel tel que votre lieu de travail ;
  • Soins à domicile si le déplacement n'est pas prescrit par votre médecin généraliste.

Selon le site Ameli, des majorations peuvent ainsi être appliquées :

  • Majoration de nuit : 9,15 € ;
  • Majoration de dimanche : 7,62 €.

Le kinésithérapeute est contraint d'afficher dans la salle d'attente de son cabinet le montant de ses honoraires.


Kinésithérapie : que rembourse la Sécurité sociale ?

Commençons par un point important : un remboursement optimal est assuré uniquement si vos séances ont été prescrites par votre médecin traitant. Si tel est le cas, la prise en charge de la Sécurité sociale s'élève à 60 % du tarif de convention. Si vous n'avez pas de prescription, la Sécurité sociale ne rembourse que 30 % de ce tarif.

Dans certains cas, l'Assurance Maladie propose une prise en charge à hauteur de 100 %:

  • Traitement en lien avec une ALD;
  • Maternité;
  • Accident de travail ;
  • Maladie professionnelle ;
  • Personnes blessées lors d'un acte de terrorisme ;
  • Enfant de moins de 18 ans.

Quel remboursement espérer avec la mutuelle santé pour un kiné ?

Votre mutuelle santé va prendre en charge le ticket modérateur, quelle que soit la formule choisie. Aussi, pour un acte au tarif conventionnel de 16,13 €, la Sécurité sociale va rembourser 60 %, soit 9,68 € et la mutuelle santé 40 %, soit 6,45 €.

Bon à savoir : la franchise chez le kinésithérapeute

Une franchise de 0,50 € est appliquée sur chaque acte de kinésithérapie. Ni la Sécurité sociale ni la mutuelle santé ne peuvent la prendre en charge.


Si votre kiné pratique des dépassements d'honoraires, la Sécurité sociale ne les prendra pas en charge. En revanche, vous pouvez espérer un remboursement de la part de votre mutuelle santé. Celui-ci sera consécutif au niveau des garanties souscrites.

Concrètement, pour envisager un remboursement des dépassements d'honoraires du kiné par la mutuelle, il faut que votre tableau présente des garanties supérieures à 100 % de la base de remboursement.

Prenons un exemple simple. Si votre tableau affiche 100 % BR, votre remboursement global sera de 16,13 € (moins 0,50 € de franchise). S'il indique 150 % BR, vous pouvez espérer une prise en charge à hauteur de 150 % de 16,13?€, soit 24,20 €.

C'est en consultant ces pourcentages que vous pouvez définir la qualité de votre mutuelle et trouver une complémentaire santé qui s'adapte à vos besoins.

Je préfère consulter un ostéopathe : la prise en charge est-elle identique ?

Non, pas du tout. Cette fois, vous faites le choix de vous adresser à un professionnel de santé qui n'est pas reconnu par l'Assurance Maladie. De ce fait, aucune prise en charge n'est accordée par la Sécurité sociale, quel que soit le prix que vous payez. Un médecin traitant ne pourra pas vous prescrire de séances chez un ostéopathe.


Si vous vous rendez chez ce praticien, vous pouvez uniquement compter sur votre mutuelle santé. C'est elle qui rembourse l'ostéopathe, selon le niveau des garanties de votre complémentaire. Avec une formule de base, la plupart des organismes ne remboursent pas l'ostéopathe. En revanche, avec une formule plus avancée, vous pouvez envisager un remboursement sous deux formes :

  • Un forfait annuel : celui-ci est fixé selon la formule de votre mutuelle. Avec ce forfait, vous n'avez aucun reste à charge pour vos séances d'ostéopathie tant que vous ne l'avez pas atteint ;
  • Un forfait par séance : cette fois, il y a fort à parier que vous aurez un reste à charge à chaque séance. Là encore, c'est votre contrat qui détermine la prise en charge. Vous pouvez bénéficier par exemple d'un remboursement de 30 € par séance pour 4 séances par an ou de 50 € par séance pour 3 séances par an.

Comment trouver une mutuelle qui rembourse bien le kiné ?

Qu'il s'agisse du remboursement du kiné ou de tout autre acte, vous devez trouver une mutuelle qui s'adapte à vos dépenses de santé.

Pour cela, il existe une solution à la fois simple, rapide, gratuite, efficace et sans engagement : le comparateur de mutuelle santé. Cet outil en ligne vous demande simplement de remplir un formulaire pour obtenir plusieurs devis de mutuelles partenaires.

Confortablement installé chez vous, vous pouvez prendre le temps d'étudier toutes les garanties pour trouver la bonne formule. Comparez ensuite les prix pour trouver une mutuelle qui rembourse le kiné, mais aussi toutes les dépenses mal prises en charge par la Sécurité, voire non remboursées, à l'image de l'ostéopathie.