Une mutuelle en fonction de votre situation professionnelle
un service de meilleurtaux.com

Une mutuelle en fonction de votre situation professionnelle

Choisir sa mutuelle en fonction de sa CSP

Mutuelle des jeunes actifs

Lorsqu'on entre dans la vie professionnelle, de nombreuses obligations s'imposent à nous. En matière de santé, trouver un premier emploi signifie devoir quitter sa mutuelle étudiante, pour une « mutuelle santé » adaptée aux attentes des jeunes actifs. Bien souvent, il faut choisir entre deux options :

  • Un contrat de mutuelle individuel, choisi librement par la personne, pour elle-même et, le cas échéant, son conjoint, ses enfants ;
  • Un contrat collectif, qui aura été mis en place par l'entreprise dans laquelle il travaille pour l'ensemble des collaborateurs.

Dans ce cas, il peut y avoir obligation de souscription pour tout nouveau salarié. En cas de rupture du contrat de travail, le salarié qui quitte l'entreprise peut toutefois demander le maintien de ses garanties, mais il n'y a aucune obligation pour l'entreprise d'accéder à cette demande. Attention, si vous conservez la souscription à la mutuelle de votre entreprise, il est par contre fort probable que le montant de la cotisation augmente. Dans tous les cas, au moment de souscrire une « mutuelle santé », il faudra accorder beaucoup d'attention au niveau de protection choisi : le montant de la cotisation varie en fonction des garanties prises en charge et de leur niveau de remboursement. Il faut veiller à trouver le niveau de protection qui correspond le mieux à vos besoins réels.


« Mutuelle » des cadres

Arrive souvent un moment où il devient nécessaire de faire évoluer le niveau de protection offert par sa mutuelle santé. Cela peut être le cas pour les personnes déjà bien installées dans leur carrière professionnelle, les cadres entre 30 et 50 ans. La famille s'agrandit, les besoins évoluent et il est nécessaire que les garanties du contrat de mutuelle soient adaptées à ces changements. Un petit bilan sur vos besoins est nécessaire, au moment d'envisager un changement de protection santé. Posez-vous alors les bonnes questions :

  • Votre niveau de remboursement en optique et dentaire est-il suffisant, pour vous-même mais aussi pour vos enfants ?
  • Etes-vous suffisamment couvert en cas d'hospitalisation ? Votre mutuelle prévoit-elle des dispositions particulières en cas d'hospitalisation d'un enfant, ou pour vous accompagner au moment du retour à la maison ?
  • Un forfait maternité peut-il vous être utile ?
  • Souhaitez-vous la prise en charge de consultations dans des domaines non remboursés par la Sécurité sociale, tels que l'ostéopathie, la kinésithérapie ou l'acupuncture ?
  • Souhaitez-vous être couvert en cas de dépassements d'honoraires ?

Certains contrats de « complémentaire santé » sont très flexibles, et peuvent vous proposer une prise en charge personnalisée, en fonction de votre âge, de votre situation familiale, de vos attentes particulières. Les niveaux de remboursement sont alors adaptés à vos besoins sur les thématiques essentielles comme les soins optiques ou dentaires, l'hospitalisation… Cela peut permettre une meilleure gestion de vos dépenses de santé.

Le régime obligatoire pour les indépendants

Pour les Travailleurs Non Salariés, chef d'entreprise, commerçant, artisan, profession libérale, auto entrepreneur, la santé est un enjeu majeur : tout arrêt d'activité peut entraîner une perte considérable des revenus. De plus, les taux de remboursement du régime d'assurance maladie des professions indépendantes ont été alignés sur ceux du régime général des salariés depuis le 1er janvier 2001. Or le système actuel montre une baisse notable du niveau de remboursement des frais médicaux, et sans la souscription d'un contrat de mutuelle santé, les frais restant à charge peuvent être particulièrement élevés.

Depuis le 1er juillet 2006, le Régime Social des Indépendants (RSI) a pris la place du régime AMPI (Assurance Maladie des Professionnels Indépendants). Le RSI est issu du regroupement des caisses vieillesse des artisans (AVA) et des commerçants (ORGANIC) et de la caisse maladie des Professions Indépendantes (CANAM). Il est ensuite devenu en 2008 l'unique interlocuteur social des TNS pour leur protection sociale : il a pour mission la collecte des cotisations, de service des prestations et allocations des indépendants et de l'assurance vieillesse des artisans et des indépendants.


Loi Madelin TNS

Il faut savoir que les professionnels indépendants ont accès aux contrats loi Madelin, mis en place depuis le 11 février 1994. Ceux-ci permettent, sous conditions, la déduction des cotisations de santé de l'assiette des bénéfices imposables : il peut ainsi être possible de déduire jusqu'à 7% du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité sociale), auxquels s'ajoutent 3,75 % du bénéfice total imposable, le tout ne pouvant excéder 3% de 8 PASS. Cela représente une déduction maximale de 8 309 euros pour 2010.

Ainsi sont concernés par le dispositif santé de la loi Madelin les professionnels indépendants imposables au titre des bénéfices industriels ou commerciaux (B.I.C.) ou des bénéfices non commerciaux ( B.N.C.). Cela englobe donc les professions libérales, les travailleurs indépendants, les artisans et commerçants, ainsi que leur conjoint collaborateur. Lors du choix de tout contrat de mutuelle, il convient de se poser les bonnes questions sur vos besoins en termes de santé, pour les postes clés de l'optique et des soins dentaires, en cas d'hospitalisation ou de maternité, si vous avez des attentes particulières et consultez en ostéopathie ou acupuncture ou des médecins pratiquant des dépassements d'honoraires.

Mutuelle senior

Le passage à la retraite constitue un temps fort dans l'existence, et marque de nombreux changements : il s'agit d'un moment parfait pour faire le point et réfléchir à ses nouveaux besoins. Avec le temps, vous avez vu votre situation familiale et professionnelle évoluer : les enfants ont grandi, et quitté le foyer, les dépenses de santé ont pris peu à peu davantage d'importance, et si vous vous sentez encore dynamique et en plein forme, la retraite est néanmoins là. A noter que ceci vous oblige, peut-être, si vous bénéficiez jusqu'alors d'une mutuelle d'entreprise, à choisir un nouveau contrat de mutuelle santé.


Garanties pour une bonne "mutuelle retraite"

A ce stade de votre existence, il est indispensable de pouvoir compter sur une « mutuelle santé » efficace : il vous faut donc vous assurer que votre contrat de mutuelle correspond bien à vos besoins. Vous vous êtes bien sûr déjà interrogé sur ce point, mais de nouvelles attentes ont pu apparaître :

  • Qu'en est-il de vos besoins en optique et en soin dentaires ?
  • Souhaitez-vous améliorer votre niveau de remboursement en cas d'hospitalisation ?
  • Voulez-vous bénéficier de garanties d'assistance en cas d'hospitalisation ou suite à celle-ci ?
  • Un appareil auditif vous est-il nécessaire ?
  • Envisagez-vous de faire des cures thermales ?
  • Consultez-vous des médecins pratiquant des dépassements d'honoraires, ou exerçant dans des domaines non remboursés par la Sécurité sociale ?

Cette estimation précise de vos besoins en matière de santé vous permettra de choisir un contrat de mutuelle adapté à votre situation personnelle. Il vous aidera aussi dans vos choix si vous optez pour un contrat de complémentaire santé personnalisable : certains contrats permettent en effet de choisir entre différentes options ou niveaux de remboursement. Cela permet de se créer une mutuelle « sur-mesure », et de mieux gérer ses dépenses de santé, en ne payant que les garanties que vous utilisez vraiment.

Remplir un questionnaire de santé n'est pas obligatoire pour souscrire une mutuelle, mais certains organismes le demandent malgré tout, notamment pour les contrats « haut de gamme » ou pour les seniors. « On parle couramment de « mutuelle santé » mais le terme exact est « complémentaire santé » lorsque l'on parle d'un contrat proposé par un organisme assureur (mutuelles , assurances ou institutions de prévoyance) qui vient en complément des remboursements de l'Assurance maladie, afin d'assurer une meilleure prise en charge des soins de santé. Le terme « mutuelle » au sens propre désigne en effet l'un des organismes assureurs pouvant proposer les complémentaires santé.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)