Maladies cardio-vasculaires

Selon les chiffres de l'Organisation Mondiale de la Santé, les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde : en effet, 17,3 millions de décès sont dus aux maladies cardio-vasculaires, soit 30% de la mortalité mondiale totale.

Plus inquiétant, ces chiffres ne cesseront d'augmenter puisque d'ici 2030, près de 23,6 millions de personnes mourront d'une maladie cardio-vasculaire (cardiopathie ou AVC principalement). Les maladies cardio-vasculaires devraient donc rester les premières causes de décès.

Mais qu'est ce qu'une maladie cardiovasculaire ? Quels sont les symptômes et quels sont les moyens de prévention mis en place ?

Définir les maladies cardiovasculaires.

Les maladies cardiovasculaires désignent un ensemble de maladies du cœur et des artères. Elles sont causées par des dépôts de graisses, le cholestérol, sur les parois des artères. Ces dépôts finissent par boucher ces artères et empêchent la circulation du sang qui alimente les organes comme le cerveau ou le cœur.


Font partie des maladies cardio-vasculaires :

  • les cardiopathies coronariennes (touchant les vaisseaux sanguins qui alimentent le muscle cardiaque)
  • les maladies cérébro vasculaires (touchant les vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau)
  • les artériopathies périphériques (touchant les vaisseaux sanguins qui alimentent les bras et les jambes)
  • les cardiopathies rhumatismales, affectant le muscle et les valves cardiaques et résultant d'un rhumatisme articulaire aigu, causé par une bactérie streptocoque
  • les malformations cardiaques congénitales (malformations de la structure du cœur déjà présentes à la naissance)
  • les thromboses veineuses profondes et les embolies pulmonaires (obstruction des veines des jambes par un caillot sanguin, susceptible de se libérer et de migrer vers le cœur ou les poumons).

Quelles sont les causes des maladies cardiovasculaires ?

Certains facteurs favorisent les maladies cardio-vasculaires et sont indépendants de votre fait. Il s'agit des l'âge et des antécédents familiaux.

En effet, à partir d'un certain âge, il est normal que le risque de maladies cardio-vasculaires augmente. Chez les hommes, on considère que le risque commence à s'accroître à partir de 40 ans, et chez les femmes, après la ménopause.

Enfin, les personnes dont un membre de la famille a souffert assez tôt de troubles cardio-vasculaires sont aussi des sujets plus à risque.


Cependant, il faut savoir que certains comportements ou facteurs peuvent augmenter le risque des maladies cardio-vasculaires. Les principaux facteurs de risque sont :

  • Le tabac ;
  • L'hypertension artérielle ;
  • Le diabète ;
  • L'obésité ;
  • Une mauvaise alimentation.

Ces facteurs de risque comportementaux sont responsables d'environ 80% des maladies coronariennes et cérébraux vasculaires.

Quels sont les symptômes des maladies cardiovasculaires?

Il est important de bien savoir identifier les premiers symptômes des maladies cardio-vasculaires afin d'adopter au plus vite le bon réflexe.

Selon les maladies cardio-vasculaires, certains symptômes sont reconnaissables.

Pour les infarctus ou AVC , les symptômes sont :

  • douleur à la poitrine;
  • douleur au niveau des bras, de l'épaule gauche, des coudes, de la mâchoire ou du dos.

Symptômes d'une cardiopathie rhumatismale:

  • essoufflement, fatigue, douleur thoracique et syncope pour une cardiopathie rhumatismale;
  • fièvre, douleurs, nausées, crampes stomacales et vomissements pour un rhumatisme articulaire aigu.

Il est essentiel dès le moindre doute d'appeler les urgences afin de prendre en charge le patient au plus vite.

Maladies cardio-vasculaires : comment les prévenir ?

Il s'agit ici plutôt d'agir sur les comportements à risque entraînant les maladies cardio-vasculaires. Ainsi plusieurs campagnes de prévention ont été menées pour inciter à l'arrêt du tabac, ou encore pour une alimentation plus saine : un programme de lutte contre les facteurs de risque cardiovasculaire, complémentaire au Programme national nutrition santé a été lancé.


De plus, des études ont récemment montré que le contrôle de l'hypertension artérielle et du diabète de type 2 réduit le risque d'AVC de 44 %. La Fédération française de cardiologie a donc lancé un message de prévention simple : « 0 cigarette, 5 fruits et légumes par jour, 30 minutes d'activité sportive au quotidien. »

Enfin, des campagnes de sensibilisation et d'information ont été lancées. La plupart des Français méconnaissent les risques liés aux maladies cardio-vasculaires et sous-estiment le nombre de décès annuels: au cours du Donocoeur, une campagne a donc été diffusée dans la presse écrite et à la télévision, en ayant comme messages forts « 400 morts par jour » et « première cause de mortalité chez les femmes ».

Il ne faut pas hésiter à échanger avec votre médecin traitant : il pourra évaluer votre risque cardiovasculaire global et vous aider à le réduire, si nécessaire, en vous préconisant la pratique d'activités physiques ou encore un meilleur équilibre alimentaire.