Point santé de la rentrée : repartir du bon pied
un service de meilleurtaux.com

Point santé de la rentrée : repartir du bon pied

Le point santé de la rentrée
Dossier Spécial
  • » Ce qui change en cette rentrée 2014
  • » Sécurité sociale et mutuelle étudiante
  • » Le point santé complet
  • » Gérer le stress et le sommeil
  • » Organisation et résolutions
  • » La rentrée des enfants à part

Pour bien vivre la rentrée et recommencer cette année en pleine forme, il faut prendre soin de soi, s'écouter, répondre à ses besoins. Après l'été, on a tendance à se relâcher et à laisser son corps à l'abandon. De même, on oublie les impératifs fixés pour nous ou nos enfants, et les choses à vérifier et à mettre à jour. Pour ne rien laisser au hasard, voici un récapitulatif complet.


Un esprit sain dans un corps sain

Baignades, bronzage, hydratation et soins : cet été, nous avons plus pris soin de nous. Cela vient du fait que nous nous exposons plus aux regards extérieurs. Et quand vient la rentrée, tout est oublié et on replonge dans nos pantalons. Mais nous ne devrions pas, car le bien-être, c'est comme un jardin : ça s'entretient.

Laurent Berthelot, spécialiste de shiatsu, le confirme : « En été, avoir plus de temps pour soi, porter des vêtements plus amples ou plus légers, facilite à bien des égards le contact avec notre propre corps. On ressent la chaleur du soleil sur notre peau ou au contraire la fraîcheur en soirée… Il est plus simple alors de saisir ses besoins. Cela dit, rester en contact avec son corps n'a pas d'abord trait à la logique saisonnière : c'est davantage une attention portée à ce que l'on ressent. Conserver le lien avec notre corps, c'est donc entretenir cette logique de sensation ».

Le problème, c'est que c'est moins facile qu'il n'y parait, et c'est le rythme de vie qui veut ça. En dehors des vacances, on laisse plus la place à l'esprit qu'au corps. Mais il a des moyens de se reconnecter au présent et à nos sens.


La première chose est de renouer avec votre toucher. L'hiver, le corps est mis à rude épreuve : froid, fatigue, stress. Il faut donc prendre le temps de se faire masser ou de se masser soi-même. La nuque, les poignées, le plexus, ou encore les pieds sont des zones liées aux nerfs. Les masser avec des huiles essentielles (lavandin, mandarine,…) vous aidera à retrouver des sensations et à détende votre corps, en le débarrassant de l'anxiété et de la tension. La méditation est un autre moyen d'harmoniser son corps avec son esprit.

Ensuite, réapprenez à vous écouter. Votre corps vous parle, vous susurre ce dont il a besoin, il suffit juste d'y être attentif. Cela est plus facile en été car l'on porte des vêtements légers, amples, qui laissent respirer le corps, et l'on prend plus de temps pour soi. Les signaux que vous envoie votre organisme sont bien souvent mal interprétés.

Nous compensons en général les angoisses de la reprise par de mauvais réflexes comme la cigarette, l'alcool et le grignotage ; mais ces mauvaises habitudes nous mettent à mal, et le soulagement procuré n'est qu'éphémère et illusoire. Remplacez ces automatismes par ce dont vous avez réellement besoin : du repos et une alimentation équilibrée. Privilégiez les fruits et légumes, et ne négligez pas les vertus de l'eau. Buvez de l'eau minérale (1,5 litre par jour). Par ailleurs, l'eau n'est pas que bonne à boire : un bain occasionnel peut être très bénéfique, et y verser des huiles essentielles apporte un plus pour la relaxation et l'assouplissement de la peau.


La reprise d'activités physiques

Venons-en maintenant au nerf de la guerre : le sport. Et oui ! Il ne suffit pas de s'écouter et de se relaxer. Il faut vous tonifier et retrouver la forme à présent ! Pendant l'été, vous vous êtes peut-être autorisé à abuser des bonnes choses, à vous prélasser un peu plus, et à stopper votre activité physique. Il est donc temps de s'y remettre, pour être de nouveau actif et sécréter des endorphines, qui vous rendront plus heureux.

Première notion importante quand il s'agit de sport : qui va piano va sano. Car la motivation dure plus longtemps lorsque l'on y va progressivement. Donc plutôt que de vous adonner à une activité pendant trois mois "à fond", étalez-la sur l'année, en vous fixant des objectifs (réalistes) mensuels et des sous-objectifs hebdomadaires. Concernant la fréquence, chacun doit trouver son rythme : une fois par semaine à raison d'une heure suffira à certains, tandis que d'autres nécessiteront deux ou trois séances par semaine.

Deuxième notion importante : pas de surmenage. Il ne faut pas abuser des bonnes choses, c'est bien connu. Connaissez vos propres limites et ne les dépassez pas. Introduisez le sport avec légèreté dans votre vie déjà bien chargée, entre le professionnel et le personnel.


 

Les centres de remise en forme ont l'avantage de vous encadrer grâce à des entraineurs et des nutritionnistes qui verront vite où se trouvent vos limites et vos besoins, si vous n'arrivez pas à vous évaluer vous-même.

Les sports en vogue de la rentrée sont la Zumba, qui mêle cardio et danse ; la Zumba Step, qui mêle la Zumba et le Step ; l'AquaZumba (dans l'eau) ; le Sh'bam, qui associe le fitness, le hip-hop et la samba ; l'Urban Training (figures sur des supports urbains) ; le U'Style (sport en musique, chorégraphie libre) ; le Bodybalance, mélange de yoga, de tai-chi et de Pilates ; et le Bodyvive Active, composé de chorégraphies simples et indiqué après des années d'inactivité.

Si toutes ces activités sont trop chères pour votre budget, ne vous inquiétez pas :il n'est pas nécessaire de dépenser pour se dépenser ! La course à pied, le vélo et la randonnée constituent des activités gratuites et tout aussi efficaces pour brûler des calories et tonifier les muscles.

Le calendrier des enfants

S'occuper de soi, c'est ce qu'il y a de plus essentiel. Bien sûr, il ne faudrait pas oublier sa famille dans le processus ! Vos enfants n'étant pas à même de s'occuper d'eux, c'est à vous de gérer leur quotidien. Dans cette démarche, il est de votre devoir d'établir les heures de coucher, les activités de la semaine et du week-end ; d'être au fait du calendrier vaccinal et de vous prémunir contre les poux.


Selon l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES), « un Français sur cinq ne serait pas protégé manière optimale face aux maladies infectieuses ». Il faut donc être attentif au suivi de la santé des enfants, et de leur carnet de santé et carnet de vaccination. N'oubliez pas les rappels. Au besoin, inscrivez-le sur votre agenda ou configurez une alerte sur votre téléphone pour vous les rappeler. Les vaccins ne sont efficaces que s'ils sont à jour, et que chaque rappel a été effectué en temps et en heure.

Un sujet qui revient chaque année : les poux

L'école, la cour de récréation, la cantine, les centres aérés : tous les endroits où l'on trouve ces chères têtes blondes sont des paradis pour les poux, du fait de la promiscuité permanente. Les plus touchés sont les enfants de 3 à 11 ans. Ces petites bêtes sont inoffensives mais envahissantes et résistantes.

Beaucoup croient à tort que les poux sont attirés par la saleté et que se laver les cheveux très souvent évite d'en attraper. Au contraire, ils sont attirés par la propreté autant que la saleté, et plus vous laverez, plus le problème empirera...

La seule solution est de limiter la prolifération des poux et de diminuer les risques de propagation. Pour ce faire, surveillez et brossez régulièrement les cheveux, attachez-les s'ils sont longs et demandez à votre enfant de ne pas échanger ses vêtements, bonnets, écharpes avec les autres. S'il est envahi, réagissez rapidement grâce à des traitements vendus en pharmacie : shampoings, peignes spéciaux, etc. Armez-vous de patience, et surtout, forcez toute la famille à se plier au shampoing et au démêlage (y compris vous-même), afin de venir efficacement à bout des poux, avec toutes les chances de succès de votre côté.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)