Expatriés : adapter sa mutuelle
un service de meilleurtaux.com

Expatriés : adapter sa mutuelle

En France, le coût des dépenses de santé sont parmi les plus faibles d’Europe. Pour un expatrié qui tombe malade dans un nouveau pays, l’addition peut être salée. Il existe cependant des solutions permettant de se protéger au maximum mais celles-ci dépendent fortement du pays et des différents cas de figure…
Expatriés : adapter mutuelle

Le statut d'expatrié

La Sécurité sociale française établit une distinction de statuts pour les expatriés :

Les travailleurs détachés

Un travailleur détaché, c'est-à-dire un travailleur qui est envoyé par son entreprise dans un pays étranger à titre temporaire, bénéficie des avantages de la Sécurité sociale française. Cependant il est possible que le pays d'accueil propose des tarifs beaucoup plus élevés par rapport à la France, dans ce cas il est vivement conseillé de souscrire une complémentaire santé internationale pour une couverture plus optimale.

Les travailleurs expatriés

À la différence des travailleurs détachés, les travailleurs expatriés ne bénéficient pas des avantages de la Sécurité sociale française, ils doivent alors souscrire au régime de Sécurité sociale du pays concerné. Cependant la couverture santé risque d'être bien plus faible, il existe deux solutions pour bénéficier d'une protection complète :

  • s'inscrire auprès de la CFE : la Caisse des Français de l'Étranger, elle permet de couvrir les risques de maladie, de maternité, d'invalidité, d'accident du travail et de maladie professionnelle, ce type de solution permet aussi de réduire les délais de traitement et de remboursement ;
  • souscrire une assurance maladie « au 1er Euro » : proposée par certaines mutuelle santé, elle permet d'être remboursé pour chaque euro dépensé. À la différence de la CFE, elle ne suit pas les mêmes règles de la Sécurité sociale.

Les différences selon les pays

Dans l'Union-Européenne

Dans le cas d'un travailleur détaché, l'employeur devra remettre un exemplaire du formulaire E101 ou A1 Attestation et le salarié devra par la suite remplir le formulaire S1 Inscription pour bénéficier des avantages de l'assurance maladie. Ainsi lorsque le travailleur est malade et souhaite être prise en charge, il pourra le faire via sa Carte Européenne d'Assurance Maladie.


Dans le cas d'un travailleur expatrié inscrit à la CFE et résidant au Royaume-Uni, il devra nécessairement souscrire à une assurance maladie internationale complémentaire pour être à la hauteur du coût de la santé dans ce pays. Le Royaume-Uni ne bénéficie que très peu de la médecine publique, en cas d'urgence, il sera obligatoire de recourir à la médecine privée. À titre d'exemple une consultation chez un généraliste du secteur privé coûte entre 95 et 315 euros contre 25 euros en France.

prestations protection sociale PIB Europe 2013

Hors Union-Européenne

Lorsqu'un travailleur détaché se retrouve dans un pays en dehors de l'Union-Européenne mais que celui-ci a signé une convention de Sécurité sociale avec la France comme pour l'Algérie, le Congo, le Japon ou encore Québec, alors l'employeur devra délivrer au salarié un formulaire d'attestation de détachement. Ce sera alors ce pays ou la caisse d'assurance maladie française qui remboursera les frais médicaux.

Lorsque le pays n'a pas signé de convention de Sécurité sociale avec la France alors ça sera systématiquement l'Assurance Maladie française qui prendra en charge les frais médicaux.

Selon une étude du Commonwealth Fund, les États-Unis se trouve en dernière place lorsqu'on compare le système de santé de ce pays avec 10 autres pays industrialisés. L'accès à la santé est très onéreux, en cas de crise d'appendicite par exemple, il faudra débourser plus de 20 000 euros. Il est donc nécessaire pour un expatrié français, résidant dans le pays de l'oncle Sam, de bien vérifier les garanties qu'il a souscrit pour être le plus couvert possible.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)