Courir, c'est un bienfait pour la santé

Le plus grand bienfait de courir est que cela est bon pour la santé. La course assure une meilleure circulation du sang et de l'oxygène à travers le corps, ce qui réduit les risques d'attaque cardiaque. Stéphane Cade, cardiologue du sport, assure que « les bénéfices de la course à pied sont multiples. Elle fait mieux travailler l'ensemble du système cardio-vasculaire, cœur et vaisseaux ».

La course à pied améliorerait aussi l'espérance de vie des hommes et des femmes. Une étude américaine a été publiée dans la revue Progress in cardiovascular diseases, elle assure que « la course à pied pourrait avoir un effet substantiel en termes de santé publique sur la prévention des maladies et la longévité ». Par rapport à une personne ne pratiquant pas d'activité physique, une personne qui court aurait 30 % de risque en moins de décéder prématurément ; et 45 % de risque en moins, de mourir d'une maladie cardiovasculaire. D'après cette étude, un coureur aurait une espérance de vie de trois ans en plus, qu'une personne qui ne pratique pas cette activité.


En plus des bienfaits énoncés, la course à pied en a beaucoup plus. Que ce soit pour la santé ou non, cela ne peut qu'améliorer la vie d'une personne :

  • perdre du poids,
  • rencontrer des personnes,
  • améliorer le niveau d'énergie,
  • soulager le stress,
  • faire une activité peu coûteuse,
  • contribuer à une cause sociale.

Bien courir, c'est mieux

Avant de courir, tous les voyants médicaux doivent être au vert. Le rythme est un élément très important dans la course et de nombreuses études ont été faites, le concernant. Certains chercheurs expliquent qu'il est recommandé de courir entre une heure et 2.4 heures, trois fois par semaine au maximum. Les personnes respectant cette fréquence de course, auraient le plus faible taux de mortalité.

L'OMS (Organisation mondiale de la santé) en recommande beaucoup moins. L'organisation explique, après une étude, que courir un peu chaque jour revient au même qu'une activité moins longue mais plus soutenue. Dans les deux cas, l'activité serait bénéfique dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

D'autres règles sont à respecter comme le fait « d'éviter de courir en cas de fortes chaleurs ou de pics de pollution », recommande Julien Schipman, de l'Institut National du Sport. L'équipement et la manière de courir aident également à lutter contre les blessures. Pour cela, les spécialistes apportent de nombreux conseils :

  • porter une bonne paire de chaussures,
  • prendre une alimentation légère,
  • boire de l'eau,
  • faire un échauffement léger,
  • courir à la bonne heure,
  • se fixer des objectifs,
  • bien respirer,
  • ne pas oublier les étirements.

Des risques également présents

La course à pied a beau être bénéfique pour la santé, il existe tout de même des risques. Même pour les professionnels, elle peut être risquée pour le cœur. Les spécialistes expliquent que des symptômes doivent alerter, comme « le cœur qui bat irrégulièrement ou étrangement vite, un essoufflement anormal ou encore une douleur dans la poitrine qui disparaît quand on arrête de courir ».


Dans le cas où ça arrive à des débutants, « il est préférable d'arrêter tout court et de choisir un sport moins cardiaque ». La meilleure chose à faire est d'aller voir son médecin et de lui en parler.

Après un certain âge, les risques sont plus forts et ils atteignent souvent le cœur. Les coureurs doivent écouter et comprendre leur corps. Ils sont à même de le faire. 

Pourtant, ce sont les personnes les plus âgées qui courent le plus ; si on en croit une étude réalisée par Esprit Running, Kantar Media et Uniteam Active.

courir bon santé