Les consultations complexes et très complexes : qu'est-ce que c'est ?
un service de meilleurtaux.com

Les consultations complexes et très complexes : qu'est-ce que c'est ?

De nouvelles consultations dites « complexes » ou « très complexes », pour lesquelles certains patients devront avancer 46 et 60 euros, sont mises en place depuis le 1er Novembre 2017. Que représentent ces consultations et comment sont-elles remboursées ?

Consultations complexes et très complexes

Des consultations « complexes » à 46€ et « très complexes » à 60€

Les consultations complexes et très complexes sont des consultations considérées comme plus délicates et nécessitant une attention particulière de la part du médecin. Ces deux nouveaux types de consultation ont été créés pour mieux répondre aux besoins des patients, et afin de mieux prendre en compte les pratiques des médecins confrontés à des pathologies réclamant plus d'attention et de temps que pour une consultation « classique ».

Les consultations complexes recouvrent les consultations concernant certaines pathologies complexes ou instables ainsi que des situations particulières impliquant un fort enjeu de santé publique.
Les consultations très complexes correspondent, elles, à une prise en charge jugée particulièrement difficile et complexe. Le nombre de consultations complexes et très complexes est défini et listé.

Quels remboursements ?

Les consultations complexes sont tarifées au prix de 46€ tandis que les consultations très complexes sont fixées à 60€, selon les motifs de consultations des médecins généralistes ou d'autres médecins spécialistes.

Les Affections Longue Durée (ALD), couvertes à 100% par la Sécurité Sociale, représenteraient "deux tiers" des cas concernés par ces nouveaux tarifs, selon l'Assurance maladie. Les patients bénéficient d'une exonération de frais, tout comme ceux qui disposent de la Couverture Maladie Universelle complémentaire (CMU) et de l'Aide à l'Acquisition d'une Complémentaire Santé (AACS).

Pour le reste des patients, la consultation est complètement prise en charge si, comme 95% des français, ils disposent d'une mutuelle. L'assurance maladie obligatoire prend en charge 70% du tarif et la complémentaire prenant en charge les 30% restants.

Si les patients ne disposent pas d‘une mutuelle, certaines de ces consultations sont prises en charge à 100%, comme les consultations obligatoires de l'enfant ou la consultation pour la contraception et la prévention des IST chez les jeunes filles.