Mutuelle santé et garanties en optique : l'âge et le prix en dénominateurs
un service de meilleurtaux.com

Mutuelle santé et garanties en optique : l'âge et le prix en dénominateurs

L’optique est un sujet capital pour les Français. Avec les garanties « dentaires », l’optique est le pôle de remboursement le plus regardé et le plus demandé lors d’une souscription de mutuelle santé. Afin de savoir pour qui et pourquoi ces garanties sont essentielles, LeComparateurAssurance.com a réalisé une grande étude sur l’optique en France.

Choix des garanties optiques des francais

Les mutuelles santé proposent des niveaux de garanties et de remboursements différents selon les formules choisies. Sur LeComparateurAssurance.com, cela est traduit par des niveaux allant de 1 à 5 

  • 1 étoile : pas besoin de remboursements optiques
  • 2 étoiles : remboursement partiel pour des verres simples
  • 3 étoiles : remboursement important pour des verres simples
  • 4 étoiles : remboursement partiel pour des verres progressifs ou complexes
  • 5 étoiles : remboursement important pour des verres progressifs ou complexes

L'âge et la composition familiale : des critères primordiaux

Premier constat de l'étude, le besoin n'est évidemment pas le même selon que l'on s'assure seul ou avec d'autres bénéficiaires. Dans les chiffres, cela se traduit par une hausse de près de 15% des demandes sur des niveaux de garanties renforcés. Ainsi, plus de 70% des contrats “famille” s'assurent avec des couvertures renforcées contre seulement un peu plus de la moitié pour les contrats individuels.

Garanties selon nature des contrats

Une composante familiale qui n'est pas la seule cause de cette évolution des besoins. En effet, au fil des âges les souhaits de couverture évoluent. Très certainement en lien avec la dégradation de la vue, les demandes des consommateurs se font plus exigentes lorsqu'ils avancent dans la vie. Un bilan qui s'affirme dès 35 ans puisque l'attrait pour des garanties renforcées connaît un pic dès ce palier franchit.

Garanties selon nature des contrats

Si les taux de garanties fortes sont relativement stables entre 18 et 35 ans (entre 53 et 55% des demandes), ces derniers s'envolent dès la 36ème bougie souflée. Plus de 10% d'augmentation pour les 36-49 ans et un pic pour les 50-65 ans avec plus de 70% des demandes orientées sur des garanties renforcées.


Une conclusion plutôt fidèle aux idées reçues qui veulent que les besoins de corrections se développent avec l'âge et que, de fait, les dépenses augmentent également.

Le sexe et la csp : des impacts en trompe-l'œil

L'étude menée par LeComparateurAssurance tend à montrer qu'il existe des différences dans le choix des garanties optiques entre les sexes.

Garanties selon nature des contrats

Comme le montre le graphique, les femmes choississent majoritairement les contrats les plus couvrants tandis que les hommes restent majoritairement sur des formules moyennes. Mais cette différence demeure minime puisqu'en agglomérant les différents niveaux, nous retrouvons des chiffres très similaires. 62% des Hommes et 65% des Femmes choississent en effet des garanties renforcées.

Dernier élément passé au cribble par LeComparateurAssurance.com : la CSP des consommateurs. Ici, 6 profils sont étudiés : les salariés, les cadres, les étudiants, les travailleurs non-salariés, les retraités et les chômeurs.

Garanties selon nature des contrats

S'il apparaît très tôt que les besoins des étudiants sont bien moins importants en moyenne du fait de leur âge, le reste des profils présentent eux une évolution en adéquation avec le pouvoir d'achat. Seule exception : les retraités. Malgré un pouvoir d'achat bien en deçà des cadres ou salariés, leurs exigences demeurent élevés. La faute à un besoin plus significatif lié à l'âge.


Salariés, cadres, tns et retraités affichent ainsi des taux qui dépassent les 60% en faveur de contrats avec des garanties renforcées. Seuls les chômeurs restent sous cette barre symbolique avec un taux qui plafonne à 58%. Cadres et salariés font majoritairement le choix de garanties de niveau 5, les plus élevées, tandis que les 4 autres profils font eux le choix majoritairement de garanties de niveau 2.

Des prix élevés pour les lunettes

Si des facteurs précédemment étudiés, seuls l'âge et la composition familiale ont un réel impact sur les besoins en garanties optique, il ne faut pas réduire le choix des Français à ces seuls facteurs. La question du prix est évidemment elle aussi au centre des décisions.

En France, le prix moyen d'une monture équipée de verres simples est de 316 €. Dans le cas de verres progressifs, la facture grimpe à 613 €. Des budgets conséquents qui imposent un reste à charge à environ 90% des consommateurs.

Si des offres sous les 150€ existent aujourd'hui, il est difficile pour les Français de s'y tenir. En effet, les lunettes sont aujourd'hui tant un appareil médical qu'un accessoire de mode. Nous comprenons alors aisément pour quelles raisons les dépenses liées s'envolent, obligeant par là même les consommateurs à rechercher les contrat les plus généreux en matière de plafond de remboursements.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)