Pourquoi une complémentaire santé solidaire ?

Si la Sécurité sociale est aux côtés des assurés, elle ne peut apporter des remboursements complets pour tous les actes médicaux et les appareillages. Ainsi, il est important de souscrire une complémentaire santé. Mais cela a un coût qui évolue au fil des années lorsque les besoins en matière de santé sont grandissants. Si vous allez uniquement chez le médecin, la complémentaire santé ne jouera pas un rôle très important. En revanche, si vous devez vous faire poser un appareil dentaire ou porter des lunettes avec une forte correction, la donne change.

Prenons un exemple clair et concret. Si vous perdez vos dents et avez besoin de porter un appareil, sachez qu'un appareil complet en résine avec 14 dents est remboursé sur la base de 182,75 €. La Sécurité sociale prend en charge 70 % de la base de remboursement, soit 127,93 €. Or, il est difficile d'imaginer que le coût réel de cet appareil dentaire soit si faible. En réalité, cela coûte plus de 1 000 €. Sans complémentaire santé solidaire, impossible donc pour beaucoup de se payer ce dentier.


Avec la complémentaire santé solidaire, tout change. En effet, selon l'offre souscrite, vous allez obtenir un remboursement plus important. Imaginons que votre complémentaire santé vous propose un remboursement à hauteur de 400 % de la base de remboursement de la Sécurité sociale (BRSS). Cela représente 182,75 € x 4 soit 731 € auxquels s'ajoute le remboursement de l'Assurance Maladie, 127,93 €. Ainsi, vous serez remboursé à hauteur de 858,93 €. Le reste à charge n'est plus que de 141,07 € tandis qu'il était initialement, sans complémentaire santé solidaire, de 872,07 €.

La mutuelle collective pour un meilleur accès aux soins

Depuis le 1er janvier 2016, dans le cadre de l'ANI (Accord National Interprofessionnel), les salariés du privé peuvent bénéficier d'une mutuelle collective. Cette solution avait été proposée afin de permettre à chacun de bénéficier d'une complémentaire santé. Dans ce cadre, l'employeur prend en charge 50 % du montant des cotisations. Toutefois, il doit choisir un panier de soin minimal et, parfois, il s'en tient à ce panier qui offre des remboursements assez faibles pour les personnes rencontrant des problèmes de santé. Cela les contraint à souscrire ce que l'on nomme un renfort. Or, cela a un coût, d'autant que celui-ci ne bénéficie pas de la prise en charge de la part de l'employeur.

Qu'est-ce que la CMU-C ?

En matière de complémentaire santé solidaire, nous pouvons évoquer deux solutions qui ont été mises en place pour accompagner les ménages modestes et très modestes. C'est tout d'abord à ces derniers que nous allons nous adresser.


La CMU complémentaire offre une prise charge gratuite pour les frais de santé à hauteur de 100 % des tarifs de la Sécurité sociale. À cela s'ajoutent des forfaits spécifiques pour les soins dentaires, l'optique, les prothèses auditives, etc. De plus, si vous pouvez obtenir la CMU-C, vous êtes dispensé d'avance de frais et exonéré de la participation forfaitaire de 1 €. Aucun dépassement d'honoraires ne peut vous êtes facturé sauf en cas d'exigence particulière de votre part.

Pour bénéficier d'une complémentaire santé solidaire telle que la CMU-C, vous devez figurer parmi les revenus très modestes. Ainsi, si une seule personne constitue votre foyer, vous ne devez pas déclarer plus de 8 951 €. Le plafond est de 13 426 € pour deux personnes, de 16 112 € pour 3 personnes et de 18 797 € pour 4 personnes.

Qu'est-ce que l'ACS ?

Autre complémentaire santé solidaire : l'ACS. L'aide pour la complémentaire santé est un accompagnement indispensable pour les ménages modestes qui ne peuvent prétendre, en raison de leurs revenus, à la CMU-C.

Cette fois, à défaut d'un paiement intégral de leur complémentaire santé, les bénéficiaires de l'ACS reçoivent un chèque en fonction de leur âge qui leur permet de réduire le montant de leur cotisation annuelle.


Ainsi, une personne âgée de moins de 16 ans aura une aide de 100 €. Une personne de 16 à 49 ans percevra une aide de 200 €. Entre 50 et 59 ans, l'ACS atteint 350 €. Enfin, pour les plus de 60 ans, cette aide s'élève à 550 €.

Pour prétendre à l'ACS, il faut présenter des revenus inférieurs à 12 084 € pour un foyer d'une personne, 18 126 € pour un foyer de deux personnes, 21 751 € pour trois personnes et 25 376 € pour quatre personnes.

Comment trouver une complémentaire santé solidaire pas chère ?

Lorsque l'on parle de complémentaire santé solidaire, nous nous adressons à des personnes dont les revenus sont modestes. Si la CMU-C prendre en charge de manière intégrale la protection des assurés, l'ACS n'est qu'une aide, il faut avant tout trouver un contrat compatible parmi les suivants :

  • Accès Santé ;
  • ACS Couleurs Mutuelles ;
  • ACS MSM ;
  • ASACS La santé solidaire ;
  • Assureurs Complémentaires Solidaires ;
  • Atout Cœur Santé ;
  • Complémentaire santé ACS ;
  • Complémentaire Santé Solidaire ;
  • KLESIA ACS ;
  • Oui Santé ;
  • Proxime Santé.

Mais tous ces contrats ne sont pas proposés au même prix. C'est pourquoi nous vous conseillons d'utiliser un comparateur de complémentaire santé solidaire afin d'être certain de réaliser quelques économies en plus de l'aide versée par l'ACS. Cela vous permettra d'être mieux assuré en cas de problème de santé et de ne pas renoncer au soin. Le comparateur de mutuelle est totalement gratuit, vous avez tout à gagner en utilisant cette solution.