La Sécurité sociale étudiante
un service de meilleurtaux.com

La Sécurité sociale étudiante

Il est obligatoire de souscrire à la Sécurité sociale pour être remboursé de tout ou une partie de ses frais de santé. Mais certains bénéficient d’un autre type de régime, c'est notamment le cas des étudiants. Ils bénéficient de la couverture du régime étudiant de la Sécurité sociale, qui est une institution à part. Vous devenez étudiant cette année, ce guide est pour vous !

Sécurité sociale étudiante

Sécurité sociale étudiante : qui est concerné?

Toute personne qui s'inscrit dans un établissement d'enseignement supérieur (université, IUT, BTS, classe préparatoire) en cursus initial doit obligatoirement souscrire (sauf cas particuliers) à la sécurité sociale étudiante afin d'être remboursé de ses soins médicaux durant la durée de l'année scolaire. L'affiliation à ce régime doit se faire en même temps que l'inscription dans l'établissement de vos études. Les modalités de souscription varient en fonction de votre âge et de la profession de vos parents (pour plus d'informations ou si vous faites partie des cas particuliers, rendez-vous sur ameli.fr).

Pour être affilé au régime étudiant, vous devez avoir entre 16 et 28 ans, mais cette limite d'âge peut être repoussée en cas de longues études, de type doctorat par exemple. Vos droits peuvent également être maintenus dans les quatre ans qui suivent la fin de vos études, mais pour cela vous devez vous rendre entre le 1er Octobre et le 31 décembre à votre Caisse Primaire d'assurance maladie pour leur signaler.


Vous pouvez choisir en parallèle une complémentaire santé (aussi appelée mutuelle) adaptée aux étudiants pour compléter les remboursements de vos soins.

Sécurité sociale étudiante : les cotisations

De 16 à 19 ans, la souscription est gratuite. A partir de 20 ans, vous devrez payer une cotisation annuelle au moment de l'inscription dans l'établissement de vos études, d'un montant de 213 euros. Vous êtes alors couvert du 1er octobre au 30 septembre de l'année suivante.

Cependant, les étudiants boursiers (et pupilles de la nation) sont exonérés de cette cotisation annuelle. Il en est de même pour les étudiants qui travaillent en parallèle de leurs études, plus de 60h par mois ou 120h par trimestre. Pour eux, inutile de souscrire à la sécurité sociale étudiante, ils seront affiliés au régime général de la Sécurité Sociale, comme tous salariés. Cela ne concerne donc pas les travailleurs saisonniers.

Par ailleurs, pour les étudiants dont les parents sont fonctionnaires, salariés d'EDF ou de la SNCF, la souscription à la sécurité sociale étudiante n'est pas obligatoire, et ils peuvent bénéficier du régime de leurs parents jusqu'à 28 ans.

Enfin, pour les étudiants dont le ou la conjoint(e) est salarié(e), vous êtes alors affilié à sa sécurité sociale, en tant qu'ayant droit.


Sécurité sociale étudiante : le dilemme

Il n'existe pas qu'un organisme de sécurité sociale étudiante. Vous avez le choix entre :

  • La LMDE (centre 601), organisme national,
  • Le réseau emeVia, qui regroupe les sociétés mutualistes régionales (centre 617)

C'est à vous de favoriser l'une des deux possibilités, selon votre situation. Pour voir notre analyse de ces organismes et nos conseils quant au choix à faire, rendez-vous sur notre dossier spécial rentrée.

Ces organismes proposent également des contrats de complémentaire santé étudiante pour être mieux remboursé de vos frais de santé, car la sécurité sociale n'en rembourse qu'une partie de vos frais.

Souscrire à une complémentaire santé n'est pas du tout obligatoire mais vivement conseillé, afin de conserver au mieux votre budget déjà petit ! Ainsi, vous pourrez consacrer votre argent à d'autres choses tout aussi importantes, comme les frais inhérents à vos études (fournitures, transports, repas,…).

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)