Quels sont les vaccins obligatoires pour les enfants depuis le 1er janvier 2018 ?

Le calendrier vaccinal indique les obligations et recommandations en matière de vaccination.

Pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, ce sont 11 vaccins qui sont obligatoires à savoir:

  • diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP)
  • coqueluche
  • infections invasives à Haemophilus influenzae de type B
  • hépatite B
  • infections invasives à pneumocoque
  • infections invasives à méningocoque de sérogroupe C
  • rougeole, oreillons, rubéole.

Quels sont les vaccins facultatifs en France?

Pour les adultes, seul le DTP est obligatoire. Les autres vaccins imposés dans le calendrier vaccinal aux enfants nés après le 1er janvier 2018 sont facultatifs, mais recommandés.


Toutefois, certains vaccins sont obligatoires pour certaines catégories de professionnels, c'est le cas par exemple de l'hépatite B pour le secteur médical.

Bien comprendre le calendrier vaccinal

Le calendrier vaccinal permet de savoir à quel âge les vaccins obligatoires (ou non obligatoires d'ailleurs) doivent être réalisés. Voici un tableau qui récapitule les âges auxquels les enfants doivent être vaccinés.

Âge Vaccin(s) Dose ou rappel
2 moisDiphtérie

Tétanos

Coqueluche

Poliomyélite

Infections invasives à Haemophilus influenzae b

Hépatite B

Infections invasives à Pneumocoques

1ère dose
4 moisDiphtérie

Tétanos

Coqueluche

Poliomyélite

Infections invasives à Haemophilus influenzae b

Hépatite B

Infections invasives à Pneumocoques

2e dose
5 moisInfections invasives à Méningocoque du sérogroupe C1ère dose
11 moisDiphtérie

Tétanos

Coqueluche

Poliomyélite

Infections invasives à Haemophilus influenzae b

Hépatite B

1er rappel
Infections invasives à PneumocoquesRappel
12 moisRougeole, oreillons, rubéole1ère dose
Infections invasives à Méningocoque du sérogroupe C2e dose
Entre 16 et 18 moisRougeole,oreillons, rubéole2e dose
6 ansDiphtérie

Tétanos

Coqueluche

Poliomyélite

2e rappel
Entre 11 et 13 ansDiphtérie

Tétanos

Coqueluche

Poliomyélite

3e rappel
Entre 11 et 14 ansInfections à papillomavirus humains (vaccin non obligatoire)2 doses espacées de 6 mois
Jusqu'à 15 ansHépatite BRattrapage pour les enfants pas encore vaccinés

Pour les adultes, le rappel de diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP), les rappels sont réalisés à :

  • 25 ans;
  • 45 ans;
  • 65 ans;
  • puis tous les 10 ans.

Que se passe-t-il si le calendrier vaccinal n'est pas respecté?

Sauf contre-indication médicale, le calendrier vaccinal doit être respecté pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Certains parents ont montré leur mécontentement face à cette situation. Toutefois, sachez que votre enfant ne pourra être admis dans les établissements suivants s'il n'est pas à jour de ses vaccins obligatoires:

  • crèche
  • garderie
  • école
  • colonie de vacances
  • toute autre collectivité d'enfants.

Il est donc nécessaire de présenter un carnet de vaccination pour placer votre enfant dans l'un de ces établissements.

Quel remboursement pour les vaccins?

C'est un arrêté ministériel qui dresse la liste des vaccins (obligatoires ou non) pris en charge par la Sécurité sociale, à savoir:

  • diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP)
  • coqueluche
  • infections invasives à Haemophilus influenzae de type B
  • hépatite B
  • infections invasives à pneumocoque
  • infections invasives à méningocoque de sérogroupe C
  • rougeole
  • oreillons
  • rubéole
  • grippe saisonnière
  • hépatite A
  • infection à papillomavirus humains (HPV)
  • tuberculose
  • varicelle.

Ces vaccins sont remboursés à hauteur de 65 % par la Sécurité sociale.

Une prise en charge exceptionnelle à 100 % est accordée dans les cas suivants:

  • rougeole, oreillons, rubéole (ROR) pour les enfants de 12 mois à 17 ans;
  • grippe saisonnière pour les populations à risque (plus de 65 ans, personnes souffrant d'une affection longue durée, etc.).

Au-delà du vaccin lui-même, vous devez payer la prestation de la personne qui vous l'a injectée. Le remboursement de la vaccination par la Sécurité sociale est assuré comme suit:

  • 70 % du tarif conventionnel si l'injection est réalisée par un médecin ou une sage-femme;
  • 60 % si vous êtes vacciné par une infirmière.

Bon à savoir: une prise en charge à 100 % est assurée pour les personnes souffrant d'une affection longue durée (ALD).


Pour les vaccins recommandés, voire obligatoires pour voyager à l‘image du vaccin contre la fièvre jaune ou le choléra, la Sécurité sociale n'assure aucun remboursement.

La mutuelle est-elle indispensable si vous souhaitez vous faire vacciner?

Si vous envisagez de respecter le calendrier vaccinal, que vous souhaitiez réaliser un vaccin obligatoire ou non, oui, la mutuelle santé s'impose. En effet, nous avons pu constater que la Sécurité sociale prend en charge uniquement une partie de vos dépenses de santé en matière de vaccination.

De ce fait, vous avez besoin de souscrire une mutuelle santé pour compléter le remboursement de l'Assurance Maladie.

Dès lors que vous vous faites vacciner par un médecin de secteur 1, une mutuelle de base suffit. En effet, elle assure une prise en charge jusqu'à 100 % du tarif conventionnel, votre reste à charge sera seulement de 1 €, à savoir la participation forfaitaire.

Avec un professionnel de secteur 2 qui pratique des dépassements d'honoraires, vous aurez cette fois besoin d'une mutuelle plus protectrice. Ce sera également le cas si vous envisagez de voyager et de vous faire vacciner, la Sécurité sociale ne prenant pas en charge certains vaccins, même s'ils sont obligatoires pour entrer dans certains pays.

Pour être certain d'être parfaitement couvert, nous vous invitons à faire un comparatif des mutuelles santé. Utiliser un comparateur est simple, rapide et gratuit, vous pouvez faire d'importantes économies chaque année tout en réduisant votre reste à charge.