Assurance dependance: tout savoir
un service de meilleurtaux.com

Assurance dependance: tout savoir

Assurance dependance

Voir le comparateur d'assurance dépendance

La dépendance est partout et le débat ne semble pas prêt d'être clos. Pourtant sachez qu'il est d'ores et déjà possible, pour vous, de prévenir les risques de dépendance en souscrivant dès maintenant à un contrat d' assurance dépendance.

Assurance dependance : les avantages

Aide à domicile, hébergement en établissement spécialisé, matériel médical…La dépendance coûte très chère pour qui n'est pas assuré. Souscrire à une couverture contre la dépendance, c'est éviter de payer soi-même, mais aussi éviter à ses enfants de payer à sa place. C'est aussi se protéger du besoin et mettre à l'abri son patrimoine.

Vous assurer contre les risques dépendances, c'est donc vous protéger d'un tas de problèmes potentiels futurs, pour vous-même et votre famille.

Assurance dependance : prime et garanties

La cotisation peut être unique, avec un seul versement. Un capital ou une rente est ainsi assuré, sur un certain montant fixé à la souscription. Mais cette formule nécessite en général de verser une très importante cotisation pour avoir un minimum de garanties.

Elle peut être aussi viagère, autrement dit l'assuré cotise jusqu'à ce que la dépendance survienne. Alors, la durée de la cotisation peut varier de 2 à 25 ans. Les cotisations seront plus indolores, puisque réparties dans le temps.

L'assuré qui souscrit à ce type de contrat d'assurance prévoyance bénéficie d'une indemnisation dès la perte de l'autonomie et jusqu'à la fin de sa vie. Elle peut être sous la forme d'une rente mensuelle ou d'un capital. En cas de perte d'autonomie, cette indemnisation vient compléter la pension de la personne âgée et lui permet ainsi de financer sa propre dépendance. La souscription est en général possible de 50 à 75 ans.

Le montant de l'indemnisation varie selon :
- le montant des cotisations
- la rente que l'assuré souhaite obtenir
- le nombre d'années pendant lequel l'assuré a épargné
- et le niveau de dépendance (totale ou partielle).

Sachez que cette formule d'assurance dépendance est une assurance à fonds perdus. En d'autres termes, si à la fin de sa vie l'assuré n'a pas subi la perte de son autonomie, les fonds investis sont perdus. Mais en cas de dépendance, les rentes perçues ne sont pas imposables.

Si vous souhaitez éviter ce phénomène de « perte », vous pourrez opter pour des formules mixtes, qui auront vocation à vous restituer le capital à partir d'un certain âge si vous n'êtes pas entré en dépendance. Mais sachant que l'assureur doit prévoir la faculté de vous rendre l'argent, il devra forcément vous faire payer plus cher pour les mêmes garanties dépendance. C'est comme si vous choisissiez une importante option en plus.

Assurance dependance : les points à contrôler

Avant de souscrire, il est bon de prendre connaissance des modalités d'application. Certains contrats d'assurance dépendance appliquent des délais de carence allant jusqu'à 3 ans. Le délai de carence est la durée imposée par l'assureur avant la prise d'effet du contrat. Dans ce cas, si vous êtes dépendant dans les 3 années qui suivent votre souscription, vous ne bénéficierez d'aucune indemnisation.

Soyez également très attentif sur le type de dépendance garantie : serez-vous assuré pour une dépendance partielle, ou totale ? Si oui, est-ce que ces 2 états de dépendance entraineront le versement des mêmes prestations ?

Enfin, vérifiez également quel médecin détermine le degré de la dépendance. Selon les contrats d'assurance dépendance, il peut s'agir de votre médecin, d'un médecin indépendant ou d'un médecin mandaté par la compagnie d'assurance.

Pour voir au plus clair sur tout cela, n'hésitez pas à recevoir différents conseillers chez vous, et à comparer.