assurance autonomie

Voir le comparateur d'assurance perte d'autonomie

La dépendance liée à l'âge est l'un des sujets majeurs de préoccupation du gouvernement depuis quelques années. En effet, en 2015, ce sont 2 millions de Français qui auront plus de 85 ans, contre 1,6 millions aujourd'hui. Donc autant de personnes potentiellement dépendantes. Pour faire face à cette évolution, trois sources de financement sont mises en lumière : la solidarité nationale, la solidarité familiale et la prévoyance collective et individuelle, qui passe par l'assurance autonomie.

Assurance autonomie : le fonctionnement

Le rôle de l'assurance autonomie, encore appelée assurance dépendance, est de garantir l'assuré contre les conséquences financières d'une dépendance, totale ou partielle. Le principe de ce contrat d'assurance autonomie n'est pas un placement comme c'est le cas de l'assurance vie complétant la retraite : c'est bien ici un contrat d'assurance dépendance qui garantit le versement d'un capital ou d'une rente en cas de réalisation du risque de dépendance. On dit que la prestation est en capital.


Par ailleurs, certaines polices d'assurance prévoient également des services d'assistance très utiles dans de nombreux cas de figure. On dit que la prestation est en nature, ou en services.

A partir de quel moment peut-on dire que le risque de perte d'autonomie s'est réalisé ? On considère généralement que la dépendance est l'incapacité d'effectuer seul les gestes élémentaires de la vie courante :

- se lever et se coucher

-  se déplacer

- s'habiller et se laver

- s'alimenter.

La dépendance est dite partielle si au moins un de ces actes quotidiens est impossible à effectuer seul. La dépendance est dite totale à partir de 3 actes impossibles à réaliser seul.

La rente est à la hauteur du montant de la prime du contrat. Il existe en outre des garanties complémentaires, telle qu'une garantie d'aménagement du domicile pour s'équiper en adaptation avec la perte d'autonomie.

Assurance autonomie : les critères de sélection

Pour trouver le meilleur contrat d'assurance autonomie, vous devrez comparer les points suivants :

-    Le niveau de dépendance pris en charge : l'assureur intervient-il pour une dépendance totale ou partielle ?

-    L'étendue des garanties : soit le montant de la rente ou du capital, soit le nombre, la durée et l'étendue des services apportés, ou la combinaison de tous ces éléments.


-    La méthode de détermination de l'état de dépendance ; deux assureurs peuvent en effet annoncer les mêmes prises en charge, mais évaluer l'état de l'assuré selon des critères différents, amenant à des conclusions de prise en charge différentes.

-    Les critères de dépendance, entre les grilles propres à chaque assureur et la classification GIR ;

-    Les délais d'attente ;

-    Les âges minimum et maximum de souscription;

-    Les évolutions de la cotisation avec l'âge ;

-    Le montant de la rente ;

-    La présence ou non d'une franchise au paiement de la rente ;

-    Les garanties complémentaires comme l'assistance ou l'aménagement du domicile ;

-    Les formalités comme le questionnaire de santé ;

-    La durée du contrat et ses conditions de résiliation.

Pour comparer tous ces éléments, qui sont nombreux, et qui montrent que la tâche n'est pas simple, le meilleur outil reste le comparateur d'assurance dépendance, qui présentera ces informations sous la forme d'un tableau donnant accès aux détails des devis.

Une fois votre première sélection faite, prenez ensuite rendez-vous avec un conseiller assurance dépendance, représentant de la compagnie d'assurance ou de l'institution de prévoyance, afin d'obtenir toutes les réponses à vos questions restées en suspens.