Comparez votre assurance décès

Le contrat d'assurance décès

L'assurance décès est un acte de prévoyance visant à protéger les descendants de l'assuré des imprévus et des obligations de la vie, tels le remboursement d'un crédit ou encore l'éducation des enfants.

Son avantage réside dans le fait qu'au décès de l'assuré, le capital versé au bénéficiaire permet à ce dernier d'éviter d'éventuelles difficultés financières, la couverture sociale n'étant pas toujours suffisante pour compenser les dépenses urgentes auxquelles doivent faire face les proches du décédé. En prime des frais immédiats, l'assurance décès permet de couvrir les projets de la famille et de préserver son train de vie. Elle aide également à conserver l'intégrité du patrimoine.


Ainsi, à titre d'exemple, ce type d'assurance facilite le paiement des droits de succession sans que la famille ait besoin de puiser dans l'épargne constituée. La police d'assurance décès suppose en général la rétribution par la compagnie d'assurance d'une rente, après le décès de l'assuré. Dans ce cas, cet acte conclu entre l'établissement assureur et le souscripteur couvre une vie entière. La rente est versée en priorité aux personnes à la charge permanente et effective de l'assuré au moment de son décès.

L'assuré peut définir lui-même le bénéficiaire de son assurance décès. En cas de décès du souscripteur, le bénéficiaire désigné dans le contrat recevra le capital. Le contrat peut également s'étendre sur un intervalle de temps déterminé. Ce deuxième cas est inhabituel. Il correspond à la souscription d'un contrat temporaire décès. L'accord consiste alors à garantir le versement, au moment de l'échéance, d'un montant prédéfini même si l'assuré est encore en vie.

L'effectivité du contrat est fixée d'un commun accord par les deux parties. La prime que l'assuré verse périodiquement correspond au prix de la sécurité. Elle varie suivant l'âge de l'assuré. Le contrat peut être résilié à tout moment, moyennant un préavis.

Ce qu'il faut savoir avant de contracter une police d'assurance décès

Avant de s'engager dans un contrat d'assurance décès, il est important de se renseigner auprès de son entreprise, le but étant de connaître si la couverture décès convient au mieux à la situation familiale. Si tel n'est pas le cas, il serait bien de consentir à une garantie individuelle complémentaire.


Le contrat d'assurance décès n'étant effectif qu'au décès de l'assuré, il peut être accompagné par d'autres garanties complémentaires.
L'assurance dite « arrêt de travail » assurera par exemple des indemnités journalières en cas d'interruption involontaire de travail. Également optionnelle, l'assurance « invalidité » permet au salarié de percevoir une pension afin de compenser la perte de revenus. Servant de garantie aussi bien pour le client que pour la banque, elle intéresse notamment les personnes qui effectuent un emprunt bancaire.

Contracter une assurance décès est avantageux pour l'assuré à condition de procurer aux membres de sa famille le même niveau de dépenses que quand il était encore en vie.

Pour cela, il est nécessaire d'estimer les besoins de protection de ces personnes ainsi que le montant des garanties dont on peut être bénéficiaire (protection souscrite au sein de l'entreprise ou auprès d'une caisse de retraite, par exemple).

La souscription d'une police d'assurance décès nécessite des informations précises relatives à l'état de santé du futur assuré. Un examen médical peut être exigé par l'établissement assureur, notamment lorsque le client a plus de 50-55 ans.

Il est bon de souscrire ce type de contrat dès que l'on est encore jeune et surtout en bonne santé.