Qu'est-ce que l'assurance décès ?

L'assurance décès est un contrat de prévoyance qui permet d'apporter un soutien financier après un décès prématuré qui pourrait mettre en péril le quotidien du conjoint survivant, par exemple.

Vous cotisez pour constituer un capital qui sera versé aux bénéficiaires désignés, qui peuvent être des membres de votre famille ou toute autre personne de votre entourage.

Comparatif des différentes assurances décès

Différentes solutions sont offertes dans le cadre de l'assurance décès. En premier lieu, il existe deux types de contrats d'assurance :

  • L'assurance temporaire : la garantie est provisoire. Le contrat indique une date de fin. Si le risque, à savoir le décès, n'est pas réalisé à cette date, le capital n'est jamais versé aux bénéficiaires et il n'est pas récupérable. On parle d'assurance à fonds perdus. En clair, c'est un peu comme une assurance de biens. Il faut que le risque se réalise pour bénéficier des sommes versées ;
  • L'assurance vie entière : cette fois, on parle de capital garanti. Les sommes versées au contrat ne sont pas perdues, le capital sera versé, quel que soit l'âge du décès du souscripteur.

Comparatif des couvertures de l'assurance décès

À présent, faisons un point sur la couverture offerte par l'assurance décès. En la matière, tous les contrats ne se valent pas, il existe différents niveaux de couverture. Vous avez la possibilité de souscrire un contrat parmi ces trois offres :

  • Assurance décès accidentel : dans ce cadre, seul le décès par accident permet le versement du capital aux bénéficiaires désignés ;
  • Assurance décès classique : le capital décès est versé au bénéficiaire désigné uniquement si votre décès prématuré est causé par un accident ou une maladie ;
  • Assurance décès toutes causes : cette fois, le capital est versé en cas de décès accidentel, décès par maladie, mais aussi suite à un suicide.

Attention, un comparatif des garanties et des conditions générales s'impose, et ce pour deux raisons :

  • Il existe des exclusions qui peuvent empêcher le versement du capital décès. Par exemple, si vous êtes couvert pour les accidents, votre contrat peut exclure (et ce sera d'ailleurs le cas la plupart du temps) les accidents suite à la pratique d'un sport à risque ;
  • La couverture du suicide est spécifique. Il existe, la plupart du temps, un délai de carence d'un an. En clair, en cas de suicide de l'assuré au cours de la première année, le capital n'est pas versé.

Notez qu'au-delà du décès, l'assurance décès peut aussi prévoir le versement d'un capital pour vous en cas de perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA), invalidité permanente totale (IPT), invalidité permanente partielle (IPP), incapacité temporaire de travail (ITT).


Versement du capital décès : quelle solution choisir ?

Là encore un comparatif s'impose dans la mesure où plusieurs solutions vous sont offertes. À vous de déterminer celle qui sera la mieux adaptée à vos attentes :

  • Le versement du capital en cas de décès se fait en une fois ;
  • Le capital est versé sous forme de rente viagère, la plupart du temps au conjoint survivant pour lui permettre de conserver un niveau de vie correct et pallier la perte de revenus engendrée par le décès du conjoint ;
  • Le capital est versé sous forme de rente éducation pour permettre aux enfants du défunt de poursuivre leurs études sans se poser la question du financement.

Qui sont les bénéficiaires d'un contrat d'assurance décès ?

Le contrat d'assurance décès est apprécié pour la liberté qui vous est offerte. Si, la plupart du temps, le capital constitué est versé au conjoint survivant ou aux enfants, il n'est pas nécessairement versé aux héritiers. Le bénéficiaire du contrat peut être une personne qui n'appartient pas à la famille du défunt.

Vous pouvez nommer un ou plusieurs bénéficiaires et déterminer le montant attribué à chacun.

Quelle différence avec l'assurance obsèques et l'assurance-vie ?

Lorsque vous envisagez la souscription d'un contrat de prévoyance, il est intéressant de comparer les offres proposées par les compagnies d'assurance.


Nous l'avons vu, l'assurance décès a pour vocation de verser un capital aux bénéficiaires de votre choix suite à votre décès.

Deux autres solutions peuvent être envisagées, elles peuvent d'ailleurs être tout à fait complémentaires avec le contrat d'assurance décès :

  • Le contrat obsèques est, comme son nom l'indique, une assurance permettant de financer les frais d'obsèques du défunt. Le capital est versé à une entreprise de pompes funèbres pour la prise en charge de tous les frais, du transport du corps à l'inhumation ou la crémation. Le capital constitué ne peut être utilisé pour autre chose ;
  • L'assurance-vie : cette fois vous constituez un capital que vous pouvez utiliser de votre vivant ou que vous pouvez verser à vos héritiers. Elle est plus considérée comme une épargne que comme une prévoyance.

Faire un comparatif des prix des assurances décès

Vous souhaitez souscrire un contrat d'assurance décès et soulager financièrement vos proches en cas de décès prématuré ? N'hésitez pas à utiliser un comparateur d'assurance afin de trouver le meilleur contrat. Déterminez le capital que vous souhaitez constituer et verser aux bénéficiaires et comparez les garanties proposées (décès accidentel, par maladie, décès toutes causes, versement d'un capital en cas d'invalidité, etc.).

Comparer permet de faire le meilleur choix pour vous et vos proches en cas d'accident de la vie, notre outil en ligne est gratuit et sans engagement.