Le budget de la Sécurité sociale pour 2014

Cela fait plusieurs mois que le gouvernement, et en particulier Marisol Touraine, planche sur le financement de la Sécurité Sociale. Ainsi, à partir de 2014 et pour les années à venir, un certain nombre de choses va changer.

Les remboursements des mutuelles et assureurs sur les contrats solidaires et responsables se verront apposer une certaine limite dès 2015. Cela signifie, par exemple, que l'on ne pourra plus acheter de paires de lunettes à 800€ en espérant être indemnisé à 100%.

Une nouvelle taxe sur les boissons énergisantes, et notamment sur les canettes de Red Bull, devrait être appliquée. Le Sénat a rejeté cette idée mais le sujet devrait revenir sur le tapis ce lundi. La taxe devrait s'élever à 25 centimes d'euros par canette de 25cl, soit 1€ par litre.


La vente d'antibiotiques à l'unité devrait permettre à la Sécurité Sociale de faire des économies en évident le gaspillage, mais également de limiter l'automédication. En effet, les Français conserveraient en moyenne 1,5 kilo de médicaments inutilisés chez eux. Le dispositif va être testé pendant trois ans dans les pharmacies volontaires.

La généralisation du tiers-payant, c'est la mesure phare de Marisol Touraine. Les patients pourront désormais consulter leur médecin sans avoir à avancer de frais. Une aubaine pour les familles les plus modestes qui renoncent souvent aux soins faute de moyens.

Les frais d'optique seront réduits pour les plus modestes. Les personnes éligibles à l'Aide à une complémentaire santé (ACS) pourront obtenir les mêmes réductions des tarifs d'optique que les bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle (CMU).

L'uniformisation des prélèvements sociaux a, en théorie, peu de rapport avec la santé. C'est pourtant la taxation de certains contrats qui va permettre de financer la Sécurité Sociale sur le principe de la solidarité. Les contrats d'assurance-vie multisupports, investis en actions et en obligations d'entreprises, se verront appliquer un taux de 15,5 %.