Une assurance décès en fonction de vos besoins

Comment protéger sa famille par une assurance décès ?

Mettre sa famille à l’abri de soucis financiers en cas de disparition doit être anticipé. Une assurance décès permet de transmettre, selon les contrats proposés par les assureurs, un capital décès ou une rente à vos proches en cas de décès.

L’objectif de l’assurance décès est de permettre aux proches de surmonter financièrement la disparition d’une personne. Car la disparition inattendue d’une personne peut entraîner des difficultés financières importantes pour les autres membres de la famille.

Une assurance décès est un contrat d’assurance vie, qui peut être souscrit à titre individuel, ou par le biais de votre entreprise dans le cadre d’un contrat collectif.

Comment choisir entre le capital décès et la rente ?

Les assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance proposant des contrats de prévoyance disposent de deux types de formules prévoyance décès :

  • La rente décès : versement d’une rente mensuelle au conjoint de la personne décédée ou aux enfants.
  • Il convient de distinguer la rente décès de la rente éducation. La rente éducation a pour objet de financer la scolarité et les études de vos enfants.
  • Le versement d’un capital décès. Le montant du capital est fixé lors de la souscription du contrat d’assurance décès et dépend du montant des cotisations versées.

Un contrat d’assurance décès peut selon les cas prévoir la prise en charge des funérailles et de tout autre frais d’obsèques, de la même façon qu'une assurance obsèques.

Qu’est-ce qui est couvert par une assurance décès ?

Le capital décès ou la rente sont versés quelque soit la raison de la disparition (maladie de longue durée, accident, etc.)

Les assureurs proposent généralement des garanties complémentaires (invalidité, perte d’emploi, accident, etc.). Ces garanties couvrent des risques qui ne sont pas couverts par une assurance décès basique.

Voici quelques exemples de garanties pouvant être proposées par les compagnies d’assurance :

  • L’incapacité de travail : versement d’une indemnité journalière au souscripteur. Certains contrats prévoient la suspension du paiement des cotisations mensuelles pendant cette période, tout en étant évidemment couvert pour le risque.
  • Le décès par accident : le capital décès versé peut être plus important si la disparition survient après un accident.
  • L’invalidité : versement d’un capital invalidité ou d’une rente, selon les termes définis dans le contrat. Tout comme pour la garantie incapacité de travail, le versement des cotisations est suspendu, et l’assuré est couvert durant la période concernée. A noter : le niveau d’invalidité peut faire l’objet d’examens médicaux afin de confronter l’état de santé avec les garanties prévues dans le contrat. La PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) est souvent incluse dans les contrats d’assurance décès.
  • La perte d’emploi : lorsque vous souscrivez par exemple un prêt immobilier, une assurance décès (appelée plus souvent une assurance emprunteur) peut prévoir une garantie contre la perte de revenus.

A quel moment faut-il souscrire une assurance décès ?

Les cotisations assurance décès seront d’autant plus faibles que le souscripteur est jeune. Il est donc particulièrement recommandé de souscrire une assurance décès en cours d’activité professionnelle, ou lorsque le souscripteur fonde une famille.

Quand l’assuré a de jeunes enfants, il peut être important de souscrire une assurance décès, afin que l’assureur verse une rente aux enfants, appelée rente éducation, jusqu’à la fin de leurs études supérieures.

De même, il est particulièrement recommandé de souscrire une prévoyance décès quand :

  • l’un des conjoints ne travaille pas (ou très peu),
  • que les conjoints ne sont pas mariés,
  • que le parent élève seul ses enfants;

En France, 20% des décès surviennent avant l’âge de 65 ans, soit approximativement l’âge de la retraite. C’est particulièrement vrai pour les individus de sexe masculin, dont l’espérance de vie est toujours inférieure à celle des femmes.

De façon générale, privilégiez les contrats d’assurance décès qui privilégient la mort qu’elle en soit la cause, et qui incluent la perte d’autonomie. Certains contrats ont en effet des clauses d’exclusion, comme l’accident cardiaque.

Comment est calculée la cotisation d’une assurance décès ?

Un questionnaire médical peut être demandé lors de la souscription du contrat. Ce questionnaire va permettre à l’assureur choisi de déterminer le montant de la cotisation et les garanties figurant au contrat.

Voici quelques exemples d’informations demandées dans le questionnaire médical : l’âge, le sexe, la taille et le poids du souscripteur, le statut de fumeur ou non, l’historique médical des dernières années et les traitements en cours.

Tous les assureurs n’exigent pas de questionnaire médical (on parle aussi parfois de questionnaire santé), en fonction de l’âge du souscripteur par exemple. Sachez que les questionnaires seront plus complets et intrusifs si le montant du capital décès demandé est important.

La plupart des assurances prévoyance sont signées pour une durée indéterminée. Sachez cependant que vous pouvez opter pour une assurance temporaire décès. Ces contrats temporaires prévoient le versement d’une rente si l’assuré paie sa cotisation annuelle. Dans le cas contraire, le versement de la rente ou du capital ne sera pas honoré : c’est ce que l’on appelle une assurance à fonds perdus.

Comment choisir son contrat d’assurance décès ?

Une fois votre contrat d’assurance décès identifié, par exemple après avoir utilisé un comparateur d’assurance décès, examinez les montants et garanties qui pourraient être versés à vos proches en cas de disparition prématurée (mutuelle santé, banque, assurance emprunteur, sécurité sociale, prévoyance entreprise, etc.). Déterminez alors le capital ou la somme que vous jugeriez utile de verser à votre famille. Le montant de ce capital déterminera en partie le montant de votre future cotisation décès.

La fiscalité de l’assurance décès

Tout d’abord, le capital décès n’est pas soumis aux droits de succession. Le capital versé aux proches ne faisant pas partie du patrimoine du défunt, il est en effet logique que le capital décès échappe à l’impôt successoral.

Le capital décès est cependant soumis à des prélèvements fiscaux, dépendant de l’âge du souscripteur :

  • Après l’âge de 70 ans de l’assuré, si le montant des cotisations versées ne dépasse pas la somme de 30 500 euros, le capital décès n’est pas imposé. A l’inverse, les cotisations versées à l’assureur sont prises en compte pour l’état successoral.
  • Avant les 70 ans du souscripteur, les cotisations versées dans la dernière année avant sa disparition sont imposables, dans la limite cependant d’un montant de 152.500 euros.
Bon à savoir : si le bénéficiaire du contrat de prévoyance est le conjoint du défunt, les capitaux versés sont exonérés d’imposition en totalité

Quelle est la différence entre une assurance obsèques et une assurance décès ?

Il existe une différence conséquente entre l’assurance décès et l'assurance obsèques. Dans les deux cas, un capital est versé au(x) bénéficiaire(s) suite au décès de l’assuré. Dans le cas de l’assurance décès, le capital vise à protéger les proches du défunt et d’assurer leur avenir. Le(s) bénéficiaire(s) est libre de conserver ce capital et de l’utiliser comme il l’entend. En revanche, en cas de convention obsèques, l’argent est destiné à financer les obsèques de l’assuré. Les proches du défunt n’ont donc pas à payer de leur poche. Il existe des contrats dans lesquels toute l’organisation des obsèques est prévue. Il vous faut définir les garanties qui vous semblent importantes pour trouver le contrat qui sera le plus à même de préparer votre capital décès et de protéger vos proches en ces temps douloureux.

Il est important de prévoir et nous comprenons à quel point cela peut être difficile. Pour vous aider, nous mettons à votre disposition notre comparateur d’assurance décès obsèques. Un comparateur d’assurance Décès/Obsèques est un outil qui vous permet de trouver les meilleures offres du marché en matière d’assurance décès et convention obsèques en fonction de vos souhaits et de votre budget en quelques minutes seulement. Vous pourrez faire éditer des devis et demander à entrer en contact avec les compagnies assurance accident de la vie afin de trouver le contrat fait pour vous.

*Tarif constaté sur LeComparateurassurance.com le 7 décembre 2017 pour un contrat d'assurance obsèques pour une personne de 40 ans habitant à Bordeaux et un capital souscrit de 1000€.


Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (695 avis clients sur Avis-Vérifiés)