Frais d'obsèques, combien ça coûte ?

Selon la Confédération des professionnels du funéraire et de la marbrerie (CPFM), le coût moyen est de 4 300 € pour une inhumation contre 3 800 € pour une crémation. Ce coût élevé comprend un certain nombre de prestations :

  • la chambre funéraire ;
  • la toilette mortuaire ;
  • le cercueil ;
  • le transport du corps ;
  • la cérémonie ;
  • l'inhumation ou la crémation ;
  • le monument funéraire ;
  • les dépenses diverses : les articles funéraires et les fleurs, le faire-part de décès, la publication dans le journal, etc.

Quelle aide des assurances santé pour payer les frais funéraires ?

Pour couvrir les frais liés aux obsèques, une aide financière est bienvenue. Si certains organismes de mutuelle santé proposent le versement d'un capital décès, cela est extrêmement rare et peu suffisant. Il reste nécessaire de souscrire une garantie obsèques, un contrat complet qui permet au conjoint survivant ou à tout autre héritier de ne pas régler les frais d'obsèques.


Garantie obsèques : comment ça marche ?

Vous devez souscrire un contrat indépendant de votre mutuelle santé qui permettra de financer vos obsèques.

Ce contrat obsèques peut être souscrit auprès d'une entreprise de pompes funèbres permettant à la famille de bénéficier d'un capital pour organiser et financer les funérailles. Vous pouvez inclure à cette garantie un contrat de volontés qui permet de mettre noir sur blanc vos dernières volontés et aider votre famille dans l'organisation de vos obsèques (choix des musiques, des textes, etc.).

Vous pouvez aussi souscrire une assurance obsèques.

La souscription d'un contrat d'assurance de ce type se réalise auprès d'un établissement bancaire ou d'une compagnie d'assurances, voire d'un organisme de prévoyance.

Votre proche n'a pas souscrit de garantie obsèques : que faire ?

Si vous ne pouvez prétendre à un capital décès, il est possible de prélever directement sur le compte bancaire du défunt la somme nécessaire au financement de ses obsèques. Si les comptes sont bloqués au décès, la présentation d'une facture des pompes funèbres permet de débloquer la somme due, dans la limite de 5 000 € et du solde disponible sur les comptes.

Si le défunt ne dispose pas de la somme nécessaire, les héritiers sont amenés à payer les frais d'obsèques. Cela peut ensuite être déduit de l'actif successoral, dans la limite de 1 500 €.


Les aides pour régler les frais d'obsèques

Si la mutuelle de la personne décédée n'apporte aucune aide financière, si le défunt n'avait pas souscrit d'assurance décès et s'il n'a pas d'argent sur ses comptes, il est possible d'envisager des aides pour l'organisation des obsèques.

L'assurance maladie propose le versement d'un capital obsèques pouvant atteindre 8 227,20 € en 2021 selon le statut du défunt (salarié, travailleur indépendant non retraité ou travailleur indépendant retraité).

Pour les personnes retraitées, la Caisse nationale d'assurance vieillesse peut rembourser une partie des frais d'obsèques, le montant du capital est plafonné à 2 286,74 €. Ce capital est versé uniquement si la Cnav devait encore de l'argent au défunt. Il est alors nécessaire de présenter une facture des frais d'obsèques à cette caisse ainsi que l'acte de décès.

La commune peut, si le défunt présentait des ressources financières insuffisantes, prendre en charge les dépenses liées à l'organisation des obsèques. Notez que dans ce cas, c'est elle qui choisit l'organisme de pompes funèbres qui se chargera du défunt, de la cérémonie et de l'inhumation ou de la crémation. Le maire évalue le niveau d'insuffisance des ressources, le concept reste ainsi particulièrement flou et adapté à chaque commune.

L'assurance vie pour financer les obsèques

Si l'assurance vie n'est ni un contrat de prévoyance, ni un contrat d'assurance obsèques, elle permet de financer les frais liés au décès de l'assuré. En effet, l'argent de cette assurance vie est destiné aux proches. Si aucun bénéficiaire n'est désigné, le capital de l'assurance vie entre dans l'actif de succession. Dans le cas contraire, le capital est versé aux conjoints, aux enfants ou tout autre bénéficiaire. Cet argent peut tout à fait être utilisé pour financer les obsèques, même si ce n'est pas la destination première de ce contrat d'assurance.


Comparer les assurances pour trouver un contrat protecteur en cas de décès

Vous l'aurez compris, vous ne pouvez compter sur votre mutuelle santé pour financer vos obsèques. Il est nécessaire de souscrire une prévoyance obsèques ou de vous assurer que vos comptes permettent de financer l'organisation des funérailles.

Avant de souscrire une assurance décès ou tout autre contrat, prenez le temps de comparer les offres. Cela vous permet de choisir le meilleur contrat d'assurance décès capable de soulager financièrement vos proches et de les laisser se consacrer à leur deuil.

L'assurance vie peut aussi s'envisager pour sa capacité à s'adapter à toutes les situations. Elle permet de mettre de l'argent de côté durant toute votre vie pour transmettre un capital à vos bénéficiaires, qu'ils pourront utiliser comme bon leur semble, et notamment pour financer vos obsèques. Là encore, un comparatif s'impose afin de vous assurer de bénéficier du contrat offrant les meilleures conditions pour un rendement attractif tout en veillant à miser sur un niveau de risque conforme à votre profil.