Les raisons de souscrire une assurance décès ?

Souscrire une assurance décès temporaire s'impose si vous souhaitez préserver le niveau de vie de votre conjoint à la suite de votre décès. Les conséquences financières de ce dernier peuvent être lourdes. En lui versant une somme sous forme de capital ou de rente viagère, vous le préservez.

Notez, toutefois, que le bénéficiaire désigné n'est pas uniquement le conjoint. Vous pouvez verser une rente éducation à votre enfant ou choisir un autre bénéficiaire qui n'appartient pas nécessairement à votre famille.

L'assurance décès offre des avantages à prendre en considération. Au-delà du libre choix du bénéficiaire et de la manière dont la somme sera versée (sous forme de rente ou de capital), sachez que la fiscalité est avantageuse, notamment pour les versements réalisés avant 70 ans qui bénéficient d'un abattement pour limiter notamment les prélèvements sociaux pour les bénéficiaires autres que le conjoint qui, lui, ne paie pas de droits de succession.


En quoi consiste l'assurance décès temporaire ?

L'assurance décès temporaire est ce que l'on nomme une assurance à fonds perdu. Vous constituez, au fil des années, un capital qui sera versé aux bénéficiaires uniquement si le risque se réalise. En clair, ce capital n'est versé que si vous décédez avant l'âge limite du contrat. Par exemple, pour un contrat jusqu'à vos 80 ans, si vous décédez à 85 ans, le capital n'est pas versé. Vos bénéficiaires ne pourront alors récupérer ni le capital garanti, ni les cotisations versées.

Quelle différence avec l'assurance vie entière ?

Si vous souhaitez être certain du versement du capital garanti, c'est une assurance décès vie entière que vous devez souscrire. Certes plus chère, elle vous permet de vous assurer que, quel que soit l'âge de votre décès, vos proches seront couverts financièrement par le versement d'un capital ou d'une rente.

En résumé, il ne s'agit, cette fois, plus d'une prévoyance à fonds perdu.

Quelle différence avec la garantie décès de l'assurance emprunteur ?

Cette assurance de prêt immobilier permet de couvrir le capital emprunté. Si vous décédez durant la période de remboursement du crédit immobilier, l'assurance décès prend en charge tout ou partie du capital restant dû. Cette assurance inclut les garanties suivantes :

  • perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA);
  • invalidité permanente totale (IPT);
  • invalidité permanente partielle (IPP);
  • incapacité temporaire de travail (ITT).

Dans le cadre d'une assurance décès, l'invalidité n'est pas systématiquement incluse.


Comme pour l'assurance décès temporaire individuelle, il s'agit d'une assurance à fonds perdu. Si le risque ne se réalise pas durant la période contractuelle, les garanties ne s'appliquent pas.

Quelle différence avec l'assurance obsèques ?

Autre assurance liée au décès dont le fonctionnement est différent. Cette fois, vous assurez un capital pour le paiement de vos frais d'obsèques. Le capital est versé à l'entreprise de pompes funèbres et ne peut financer autre chose que vos frais funéraires. Il ne s'agit pas d'une assurance à fonds perdu. Quel que soit l'âge du décès de l'assuré, les proches sont couverts financièrement.

Assurance décès temporaire : un contrat, deux options

Lorsque vous souscrivez une assurance décès temporaire, deux choix vous sont offerts, à savoir :

  • l'assurance décès classique : la garantie s'applique en cas de décès accidentel ou de décès à la suite d'une maladie ;
  • l'assurance décès toutes causes, qui permet un versement du capital également en cas de décès par mort naturelle ou par suicide, ce dernier faisant souvent l'objet d'une carence de 12 mois. Attention, toutes causes ne signifie pas que toutes les causes de décès soient réellement garanties. Décès par accident de chasse, accident de guerre, lisez bien les conditions générales et particulières de votre contrat d'assurance décès pour connaître le niveau de votre couverture et les risques garantis.

Comment le montant de la cotisation de l'assurance décès est-il calculé ?

Le montant de la cotisation d'assurance décès temporaire est impacté par différents éléments :

  • l'âge du souscripteur : l'objectif est de constituer un capital défini au moment de la souscription. Plus vous souscrivez jeune, plus vous pouvez envisager des cotisations réduites et préservez votre budget tout en assurant vos proches d'obtenir un capital adapté à leurs besoins ;
  • la santé du souscripteur : un questionnaire médical doit être rempli avant toute souscription d'un contrat d'assurance décès temporaire. Ce questionnaire de santé permet de définir le niveau de risque. Avec une santé fragile, le risque est de décéder plus tôt que prévu. Pour se prémunir, la compagnie d'assurances fixe des cotisations plus élevées ;
  • le montant du capital : plus vous espérez un capital élevé pour vos bénéficiaires, plus le montant de la cotisation sera important.

Peut-on payer moins cher son assurance décès temporaire ?

Oui, il est toujours possible de payer une assurance moins cher. Avant toute souscription d'un contrat, commencez par faire une simulation en ligne, c'est gratuit. Cela vous permet d'estimer le montant des cotisations selon votre âge et le montant du capital déterminé. Si cette simulation fait apparaître que les cotisations sont trop élevées, vous pouvez réduire le montant du capital et l'adapter à votre capacité financière.


Ensuite, comparez les offres des différents assureurs. Des frais étant prélevés sur votre prévoyance décès, il est important de trouver le contrat d'assurance imposant le moins de frais possible pour limiter le montant de vos cotisations tout en préservant le capital souhaité.

De plus, vous pouvez trouver une assurance sans questionnaire médical et comparer son offre. Cette assurance sera plus chère, mais peut-être qu'en cas de problèmes de santé, elle proposera malgré tout des cotisations moins élevées.