Pourquoi souscrire une assurance décès ?

L'assurance décès a pour vocation de protéger vos proches lorsque vous ne serez plus là. Un capital décès sera versé pour payer les frais d'obsèques, les droits de succession, etc. Le versement sous forme de rente permettra de prendre en charge l'éducation de vos enfants ou d'augmenter le niveau de vie de votre conjoint.

Ce contrat est considéré par certains comme une assurance-vie. Toutefois, la différence réside dans la nature même de ce produit. L'assurance décès est un contrat de prévoyance dont vos proches ne bénéficient qu'à votre décès, l'assurance-vie est un produit d'épargne disponible qui permet d'anticiper l'avenir.


Comment souscrire une assurance décès ?

Le contrat d'assurance décès peut être souscrit la plupart du temps dès 18 ans. Il n'est jamais trop tôt pour protéger ses proches en cas de décès prématuré (décès accidentel ou décès par maladie).

Vous pouvez souscrire une assurance décès auprès de n'importe quel assureur, la souscription peut se réaliser en agence, en ligne ou par téléphone avec un conseiller selon la compagnie d'assurances. Il s'agit alors d'une assurance décès vie entière. Cela signifie que le contrat est rompu uniquement au moment de votre décès, cette rupture engendre le versement du capital ou de la rente.

L'assurance décès peut également être souscrite au sein d'un contrat d'assurance emprunteur pour un crédit immobilier par exemple. On parle alors d'assurance décès temporaire. Cette fois, le contrat est rompu au terme du remboursement de votre crédit. Si vous êtes encore vivant, vous ne bénéficiez ni du remboursement de vos cotisations, ni d'une rente ou d'un capital.

Rente ou capital ?

Trouver la meilleure assurance décès, c'est faire le choix d'un contrat de prévoyance qui permet de sécuriser vos proches. C'est vous, au moment de la souscription, qui décidez si vous souhaitez les accompagner financièrement avec le versement d'un capital ou d'une rente.


La rente éducation permet au conjoint survivant de prendre en charge financièrement la scolarité des enfants du défunt. Il s'agit d'une rente temporaire. Le versement d'une rente peut aussi venir combler une perte de revenus liée à votre décès.

Verser un capital permet cette fois de bénéficier d'une somme d'argent immédiate afin de prendre en charge de nombreux frais liés au décès et de disposer d'un capital disponible en cas de coup dur.

Capital ou rente, la somme versée n'est soumise à aucune fiscalité, votre bénéficiaire est exonéré de droits de succession, c'est une solution avantageuse.

Bien fixer le montant de son assurance décès

Vous déterminez le montant du capital ou de la rente pour vos bénéficiaires. C'est un point essentiel dans la mesure où l'objectif est de souscrire la meilleure assurance décès pour préserver vos proches. Pour bien fixer ce montant, vous devez estimer le manque à gagner si vous décédez et la somme nécessaire pour permettre à votre conjoint survivant de vivre correctement sans vos revenus.

Naturellement, une rente ou un capital plus important impacte le prix de votre cotisation.

Des garanties complémentaires pour bénéficier de la meilleure assurance décès

L'assurance décès peut inclure des garanties complémentaires à l'image de la garantie invalidité. Invalidité temporaire ou perte totale et irréversible d'autonomie, vous bénéficiez alors d'une aide financière de votre assureur qui permet de prendre en charge a minima une partie de la perte de revenus générée en cas d'invalidité.


Songez également dans votre assurance décès-invalidité à prévoir le doublement du capital en cas de décès par accident.

Assurance décès : combien ça coûte ?

Le prix de vos primes d'assurance est déterminé par différents facteurs :

  • l'âge du souscripteur au moment de la souscription (le montant de la cotisation peut être multiplié par 10 à capital égal entre une personne de 30 ans et une personne d'une soixantaine d'années) ;
  • les réponses fournies au questionnaire médical : une surprime peut être appliquée si vous rencontrez des problèmes de santé importants susceptibles d'augmenter le risque pour les assureurs ;
  • les garanties souscrites ;
  • le montant de la rente ou du capital.

Comparer pour trouver la meilleure assurance décès

La souscription de ce type de contrat ne peut se faire sur un coup de tête. L'objectif est de constituer un capital pour le bénéficiaire désigné afin de le protéger sur le plan financier au moment du décès de l'assuré.

Vous devez donc en premier lieu faire un comparatif des contrats d'assurance décès afin de déterminer les garanties les mieux adaptées à votre situation spécifique. Ensuite, le comparateur vous permet de mieux comprendre ce que vous paierez selon le capital ou la rente que vous envisagez d'accorder au bénéficiaire. L'objectif est ici de protéger votre concubin ou vos enfants des conséquences financières de votre décès, tout en respectant votre budget de votre vivant.


Trouver la meilleure assurance décès, c'est opter pour un contrat protecteur et pas cher. Nous attirons votre attention sur des clauses du contrat qui pourraient impacter la situation financière de vos proches.

Un délai de carence peut être imposé à la signature du contrat. La carence est cette période durant laquelle les primes versées rendent effectivement votre contrat valide, sans pour autant que vous ne puissiez bénéficier de toutes ses garanties. Par exemple, votre contrat d'assurance décès peut imposer un délai de carence d'un an. Cela signifie qu'en cas de décès durant cette période, votre bénéficiaire n'obtiendra pas sa rente ou son capital.