Le principe de l'assurance décès

Souscrire un contrat d'assurance décès est une solution de prévoyance pour protéger vos proches en cas de décès prématuré. Le principe est le suivant :

  • vous constituez un capital dont vous définissez le montant au moment de la souscription d'un contrat d'assurance décès ;
  • vous choisissez le bénéficiaire du contrat. Il peut y avoir plusieurs bénéficiaires qui seront ou non des membres de la famille du défunt ;
  • vous payez une cotisation mensuelle ou une cotisation annuelle selon le choix effectué à la signature du contrat ;
  • lorsque vous décédez, le capital est versé au bénéficiaire. Il peut être versé sous forme de capital unique, de rente viagère ou de rente éducation.

Les différentes assurances décès par accident

  • L'assurance décès temporaire : cette assurance consiste à payer une cotisation pour une certaine durée et de vous assurer jusqu'à un âge défini au contrat. Par exemple, vous fixez avec l'assureur l'âge de 70 ans. Si vous n'êtes pas décédé à la fin du contrat, celui-ci s'éteint naturellement. Vous ne pouvez récupérer les cotisations versées et le montant du capital ne sera jamais versé aux bénéficiaires, même en cas d'accident après 70 ans.
  • L'assurance décès vie entière : cette fois, vous faites le choix d'un capital garanti, quel que soit l'âge de votre décès accidentel. Cette solution de prévoyance vous assure de protéger vos proches.
  • L'assurance décès toutes causes : contrairement à l'assurance décès classique, elle assure des causes de décès telles que le suicide. Elle peut aussi prendre en charge des accidents plus nombreux.
  • L'assurance emprunteur : lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, la banque vous demande d'assurer votre crédit immobilier en cas de décès ou d'accident. L'objectif de l'assurance de prêt est de prendre en charge vos mensualités si vous n'êtes pas en mesure de les rembourser à la suite d'un accident, par exemple. Elle inclut les garanties perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA), invalidité permanente totale (IPT), invalidité permanente partielle (IPP), incapacité temporaire de travail (ITT).

Bon à savoir : Il ne faut pas confondre avec l'assurance obsèques


Celle-ci intervient en cas de décès par accident uniquement pour financer les frais d'obsèques, le capital constitué ne peut financer autre chose que les obsèques.

Assurance décès accidentel : quelles sont les clauses du contrat ?

Le versement d'un capital est conditionné à la cause du décès du défunt et au contrat que vous avez signé. Toutes les compagnies d'assurances peuvent librement fixer les termes des contrats d'assurance décès. Garanties, exclusions, cela peut fortement varier d'un contrat d'assurance à l'autre.

Lorsqu'on évoque le décès accidentel dans le cadre de l'assurance décès, il peut s'agir :

  • d'accidents de la vie courante ;
  • d'accidents domestiques ;
  • d'un accident de la circulation ;
  • d'accidents médicaux.

En revanche, les accidents liés à des pratiques à risque peuvent être exclus du contrat.

C'est le cas, par exemple, des sports extrêmes ou dangereux (plongée sous-marine, parachutisme, ULM, saut à l'élastique, sports de combat ou arts martiaux). Sont exclus les faits liés à des crimes ou des délits intentionnels dont l'assuré est l'auteur, les accidents de guerre, de chasse, etc. Pour les accidents de la route, la responsabilité du souscripteur ne doit pas être mise en cause. Si vous êtes impliqué dans un accident alors que vous avez consommé de l'alcool ou des stupéfiants, le capital en cas de décès peut ne pas être versé (que vous ayez choisi le versement d'un capital ou d'une rente).


Pourquoi choisir uniquement l'assurance décès par accident ?

De manière générale, ce choix s'effectue afin de réduire le prix de l'assurance décès. Avec une assurance prévoyance moins protectrice, vous pouvez espérer réduire le montant de la cotisation mensuelle. Toutefois, même si vous risquez effectivement de mourir prématurément d'un accident de la vie et si les accidents de la circulation sont nombreux, d'autres causes de décès pourraient faire l'objet du versement d'une rente viagère ou d'une rente éducation pour vos proches.

Vous pouvez aussi souscrire une assurance décès qui garantit la maladie, voire une assurance décès toutes causes qui inclut le suicide. Le concept de l'assurance prévoyance est de garantir un risque potentiel sans savoir, au moment de la souscription du contrat, s'il se réalisera, mais en sachant qu'il existe une probabilité que cela arrive effectivement.

En clair, si vous avez la capacité financière d'augmenter le prix de vos cotisations, préférez une assurance décès toutes causes pour assurer le versement du capital décès à vos bénéficiaires.

Le prix d'une assurance décès par accident

Le prix de l'assurance accident dépend de différents facteurs :

  • l'âge de souscription de l'assurance : plus vous souscrivez plus jeune, plus vous aurez le temps de cotiser pour constituer le montant du capital décès ;
  • le montant du capital versé : plus il est important, plus la cotisation sera élevée ;
  • le niveau des garanties : tous les contrats d'assurance ne garantissent pas tous les accidents survenus au cours de la vie, certains contrats sont moins chers, mais imposent des exclusions plus importantes.

Bon à savoir : Le questionnaire santé


Pour un contrat d'assurance décès accident et maladie, votre état de santé impacte le prix. Un questionnaire médical permet de déterminer le risque de décès prématuré par maladie. Pour une assurance décès accident, vous n'avez pas de questionnaire de santé à remplir.

Comment trouver une prévoyance décès moins chère ?

Comparez les offres pour trouver le meilleur contrat d'assurance décès par accident. Fixez un capital adapté à votre capacité budgétaire afin de réduire le montant de la cotisation. Souscrivez des garanties réellement adaptées à votre quotidien et aux risques encourus. Et surtout, veillez à souscrire le plus tôt possible pour payer moins cher chaque mois.