Le fonctionnement de l'assurance décès

L'assurance décès est un contrat de prévoyance qui permet de protéger ses proches sur le plan financier en cas de décès. Il offre des avantages à prendre en considération au moment de choisir la meilleure assurance pour aider votre famille à conserver un niveau de vie correct malgré l'absence de vos revenus.

  • Vous choisissez le ou les bénéficiaires désignés au contrat. Vous pouvez choisir plusieurs bénéficiaires qui seront de votre famille ou qui ne seront pas des héritiers naturels.
  • Vous fixez le montant du capital décès en fonction des besoins de vos proches.
  • Vous déterminez la manière dont le capital souscrit est versé : versement de capital unique, versement sous forme de rente viagère ou de rente éducation.
  • Une fiscalité intéressante qui permet de réduire les droits de succession et les prélèvements sociaux.

Les différents types d'assurance décès pour un TNS

Si vous êtes chef d'entreprise et que vos revenus sont importants pour la vie de votre famille, il est intéressant de penser à souscrire une assurance décès. Toutefois, vous devez choisir la meilleure solution pour protéger vos proches.


L'assurance décès temporaire

Il s'agit d'un contrat d'assurance décès qui fixe une date limite. Par exemple, votre contrat s'achève à 75 ans. Si vous n'êtes pas décédé à cet âge, non seulement vous ne pouvez récupérer les cotisations versées, mais le capital prévu en cas de décès ne sera jamais versé à vos bénéficiaires. Il s'agit d'une assurance à fonds perdu.

L'assurance décès vie entière

Cette fois, vous faites le choix d'un capital garanti. Quel que soit l'âge de votre décès, vos bénéficiaires reçoivent le capital constitué. C'est une solution qui permet de vous assurer de ne pas avoir cotisé pour rien. C'est aussi un contrat idéal s'il existe une différence d'âge avec votre conjoint survivant et que vous souhaitez le protéger financièrement durant les années qu'il lui reste à vivre.

L'assurance décès toutes causes

C'est l'assurance décès pour chef d'entreprise la plus complète. Non seulement vous êtes assuré pour un décès accidentel ou suite à une maladie, mais vous êtes couvert également en cas de suicide, même si un délai de carence de 12 mois est généralement appliqué.

L'assurance emprunteur

Il s'agit d'une autre forme d'assurance décès qui, cette fois, est souscrite de manière obligatoire pour couvrir un crédit immobilier. L'assurance de prêt immobilier permet à vos héritiers de ne pas assumer les mensualités de crédit à la suite de votre décès. Il s'agit également d'une assurance à fonds perdu si le risque ne se réalise pas.


Bon à savoir : Le contrat obsèques

Vous pouvez, en parallèle, souscrire une assurance obsèques qui permet de financer les frais d'obsèques et ainsi de protéger, une fois de plus, vos héritiers sur le plan financier.

La formule « famille » de l'assurance décès

Pour un chef d'entreprise, vous avez le choix entre différentes formules. La formule « famille » est celle qui vous permet de protéger vos proches en cas de décès prématuré. Le décès de l'assuré, selon les conditions du contrat, entraîne le versement d'un capital garanti.

La formule « Homme clé » de l'assurance décès du chef d'entreprise

Cette fois, vous assurez votre entreprise. Le chef d'entreprise est un homme clé, son décès brutal peut mettre en péril toute la structure. Aussi, vous désignez votre entreprise comme bénéficiaire du capital décès. C'est intéressant pour vous dans la mesure où les cotisations versées sont déductibles de l'exercice en cours, ce qui réduit mécaniquement l'imposition de votre société.

En cas de décès par accident, à la suite d'une maladie ou pour toute autre cause garantie au contrat, l'entreprise bénéficie d'une trésorerie nécessaire pour poursuivre son activité et financer le recrutement d'un remplaçant.

Le prix de l'assurance décès du chef d'entreprise

Le montant de la cotisation mensuelle ou annuelle de l'assurance décès du chef d'entreprise est fixé selon différents éléments :

  • l'âge du souscripteur : il semble logique que le montant de la cotisation soit calculé en fonction de l'âge. Plus vous souscrivez tôt, vous plus avez le temps de constituer le capital en cas de décès, plus les mensualités sont faibles ;
  • l'état de santé de l'assuré : un questionnaire médical permet de définir le niveau de risque de mort prématurée. La compagnie d'assurances doit se prémunir pour éviter de verser un capital trop élevé si l'assuré n'a pas assez cotisé. Si le questionnaire de santé fait apparaître des problèmes de santé, le montant des cotisations sera plus élevé ;
  • le niveau des garanties : vous pouvez choisir le type de contrat (décès toutes causes, temporaire, vie entière), mais aussi les garanties incluses au contrat. Il est, par exemple, possible d'ajouter les garanties perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA), invalidité permanente totale (IPT), invalidité permanente partielle (IPP), incapacité temporaire de travail (ITT) ;
  • le montant du capital garanti : plus le capital versé sera élevé, plus les cotisations le seront également.

Prenez le temps de comparer les offres des assureurs pour trouver le contrat d'assurance décès dédié au chef d'entreprise le mieux adapté à votre besoin de protéger vos proches et votre entreprise.