Chaque année en saison de cueillette, on assiste à une recrudescence d'intoxications dues aux champignons chez le chien. Entre le 1er juillet et le 6 octobre 2013, il y a eu 546 cas recensés. Cela se manifeste généralement par un dysfonctionnement digestif ou nerveux au retour de la balade ou le lendemain. Plus les symptômes sont précoces, plus il y a de chance que l'intoxication soit bénigne. Il faut donc noter l'heure à laquelle les événements sont survenus.

Seule une cinquantaine de champignons sauvages sont considérés comme vénéneux. En France, le champignon responsable de 9 décès humains sur 10 est l'amanite phalloïde. 40g sont suffisants pour tuer un épagneul. La meilleure façon de protéger son chien est encore de l'empêcher d'en ingérer. Il faut le surveiller lors des promenades et lui retirer de la gueule s'il est tenté d'y goûter. Il faut ensuite téléphoner immédiatement à un vétérinaire ou à un centre antipoison vétérinaire. Souscrire à une mutuelle pour chiens permet d'être remboursé de tous les frais engendrés par l'intoxication.