Le changement d'heure et la sécurité routière

La nuit précédente, nous avons remonté notre horloge d'une heure et avons pu profiter de sommeil en plus. Cependant, c'est durant cette période que les piétons sont plus particulièrement vulnérables.

Chaque année, le changement d'heure cause un pic d'accidentalité et de mortalité dont les premières victimes sont les piétons, d'après la Sécurité routière. En 2012, 174 personnes sont mortes entre les mois de novembre et janvier, la plupart fauchées par des véhicules entre 8 et 10 heures le matin ou entre 17 et 19 heures le soir. En effet, le passage à l'heure d'hiver fait que les heures de pointe et les périodes d'obscurité de l'aube et du crépuscule se synchronise.

La Sécurité routière recommande aux piétons qui côtoient les abords et les centres des villes aux heures de pointe « de préférer des vêtements clairs, ou mieux encore assortis de bandes rétro-réfléchissantes ». Il en est de même pour les cyclistes.