Assurance maladie : les abus démasqués via Facebook
un service de meilleurtaux.com

Assurance maladie : les abus démasqués via Facebook

Les abus débusqués grâce à facebook

Depuis deux ans, à l'aide de la société Teradata, une entreprise américaine spécialisée dans le traitement des données en masse, l'Italie croise automatiquement les données de son Assurance Maladie avec celles disponibles en libre accès sur les réseaux sociaux.

Ces immenses bases de données, nommées Big Data, sont déjà très employées dans le secteur bancaire, qui manie des milliards d'opérations journalières avec des millions de clients simultanément. L'emploi de ces Big Data intéresse d'autres secteurs tels que celui de la santé, qui commence en fait à peine à les utiliser. Cela leur permettrait d'affiner la productivité grâce à l'analyse pointue et ciblée des données disponibles en interne et sur le web.


Par exemple, l'INPS (la Sécu italienne, ndlr) peut distinguer les arrêts maladie pouvant être frauduleux via leur date comme le mercredi, la veille des vacances scolaires ou encore sa récurrence pour un groupe d'individus, et les croise entre autres avec leurs statuts Facebook. Il suffit d'un statut narrant un après-midi shopping associé à un arrêt-maladie… et l'administration italienne s'empare d'un fraudeur !

La France, qui vient de connaitre des records de fraudes à la Sécurité Sociale ces dernières années, va t'elle suivre les traces de l'Italie ?

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)