Le Sénat s'est positionné majoritairement en défaveur du nouveau texte qui promet l'allongement de la durée des cotisations pour les retraites. Ce refus s'est manifesté principalement par les communistes présents estimant que ce texte s'attaquerait directement à la jeunesse.

Le Sénat s'est donc opposé à l'allongement de la durée des cotisations dans la nuit de mardi à mercredi et a également rejeté les articles 3 et 4 du projet de loi du gouvernement. Cette décision était cependant attendue car le gouvernement ne profite pas de la majorité au Sénat. Les sénateurs tenteront de chercher un accord sur ce sujet jusqu'au 5 novembre, celui-ci repartira à l'Assemblée Nationale par la suite.

Le Sénat a validé trois amendements dont le but est de rejeter l'allongement de la durée de ces cotisations. La socialiste Marie-Noëlle Lienemann est à l'origine de l'un de ces textes quand les deux autres proviennent des écologistes et de l'UMP.