Une enjambée douloureuse pour les fumeurs et les buralistes. Lundi, le président des buralistes français Pascal Montredon se dit « inquiet » d'une éventuelle hausse des prix du tabac le 1er janvier, augmentant certains paquets à plus de 7 euros.

En effet, pour contrebalancer l'augmentation de 0,4% de la TVA, les fabricants, qui ne perçoivent que 10% des recettes sur un paquet, devront répercuter une hausse de 4% sur le prix des paquets. Par exemple, un paquet de Marlboro vendu, aujourd'hui, à 6,80 euros, sera vendu au 1er janvier à 7,10 euros.

"Les consommateurs fument autant mais ils iront acheter ailleurs", assure-t-il, c'est-à-dire acheter leurs cigarettes à l'étranger, via internet ou sous le manteau, mais pas chez les buralistes. En effet, d'après un sondage réalisé par le Parisien, 75% des français disent qu'ils ne vont pas arrêter la cigarette à cause du prix.