Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale, va rencontrer aujourd'hui les syndicats pour réformer le statut de professeur. Il souhaite « reconnaitre l'ensemble des missions, pas seulement le face à face » avec les élèves. Ce statut des professionnels de l'éducation n'avait pas évolué depuis 1950. Ainsi, ce sont 13 groupes de travail sur les métiers des personnels de l'éducation qui seront mis en place. Les conclusions devraient voir le jour entre la mi-décembre et la mi-février. La FSU, première fédération de l'éducation, se dit déjà prête à « combattre » en cas de désaccord.

Cette mesure intervient à une période sensible. En effet, Vincent Peillon est déjà pris dans la lutte très controversée visant à modifier les rythmes scolaires.