Une résidente d'une maison de repos belge, dans le Brabant Wallon, a eu la mauvaise surprise d'apprendre son propre décès et de voir ses comptes bancaires et sa mutuelle clôturés... par erreur. Une véritable histoire belge.

Denise a aujourd'hui 79 ans. Au mois d'août 2013, elle était pourtant déclarée pour morte par l'administration belge. Sa banque et sa mutuelle santé ont respecté la procédure : ses comptes ont été clôturés.

Comment est-ce que l'administration a pu effectuer une telle méprise ? Une résidente de la même maison de retraite portait tout simplement le même nom que Denise ! Décédée fin août dernier, l'administration communale a commis une erreur lors de la déclaration de décès. Denise, pourtant toujours en vie, est donc morte "officiellement".

L'histoire se termine cependant pour le mieux : l'erreur a rapidement été identifiée et corrigée selon la RTBF, la situation de Denise est revenue à la normale. Denise peut donc de nouveau jouir de ses comptes bancaires et de sa complémentaire santé.