L'alimentation du père

Les femmes ne seront plus les seules à faire attention à leur alimentation avant de concevoir un enfant. Une étude venant de l'université canadienne McGill et du travail de Sarah Kimmins met en valeur le rôle de la qualité du sperme pour éviter toute malformation de l'enfant.

Le père doit donc veiller autant que la mère à ce qu'il mange et notamment à avoir suffisamment de vitamines B9 aussi appelées folates. Cette vitamine s'avère être importante pour les deux parents et participe à la bonne santé et croissance du bébé. Sarah Kimmins indique que les pères en surpoids ou mangeant trop régulièrement gras peuvent subir des carences dans ce domaine.

Pour mettre en pratique cette théorie, des expériences sur des souris ont révélé que les animaux en carence de folates étaient la source de 30% d'anomalies congénitales en plus. L'étude nous dit que ce caractère influence également le développement des descendants et les maladies susceptibles de les toucher.