Distributeurs et utilisateurs de cigarettes électroniques unis afin d'informer sur le produit. L'Institut national de la consommation (INC) et l'Office français de prévention du tabagisme (OFT) se sont donc allié afin de définir des règles communes d'information passant par un étiquetage précis ainsi que des documents d'informations. Une marque ou un label « pour les produits respectant de strictes exigences de qualité, dans l'attente d'une norme européenne » devrait bientôt voir le jour.

Face au succès croissant des cigarettes électroniques et l'avantage en terme de santé publique, les distributeurs souhaitent favoriser des produits fiables et améliorer la formation des vendeurs. En 2013, le marché des « vapoteuses » a été évalué entre 100 et 200 millions d'euros.