mesure souffrance patient

Un appareil destiné à mesurer la souffrance d'un patient a été présenté à Lyon le 20 février dernier. Développé par 2 ingénieurs, le système permet de mesurer la souffrance d'un patient, même endormi.

L'outil, présenté en fin de semaine passée prévoit de placer une caméra sous l'oeil du patient. Le dispositif est actuellement à l'essai au CHU de Genoble pour surveiller l'état de santé du champion de Formule 1 Michael Shumacher, victime d'un accident de ski il y a quelques semaines.

L'outil, baptisé "pupillomètre", mesure la dilatation de la pupille du patient et en déduit le degré de souffrance du patient. L'avancée est grande pour la médecine et la chirurgie : il est ainsi possible de doser exactement les antalgiques et opiacés permettant d'atténuer la souffrance du patient.

Destiné à mesurer la souffrance des patients endormis ne pouvant donner d'indications particulières sur leur état de douleur, l'outil IDMed a également été testé sur des femmes enceintes, mais cependant sans résultats concrets.