Les bénéfices des agents d'assurance

D'après une récente étude publiée par Les Echos, les agents généraux en assurance feraient vingt euros de bénéfice sur cent euros de contrats vendus. Les bénéfices moyens des entreprises françaises sont de huit euros...

L'étude a été réalisée par l'Inspection Générale des Finances (IGF) et cible les rentes des professions réglementées et protégées que sont les notaires, médecins, huissiers, auto-écoles, taxis et agents généraux d'assurance. Ce qui est pointé du doigt : la protection de ces professions et l'installation de barrières à l'entrée permettrait d'éviter des situations de sureffectif, de contrôler les pratiques et de préserver la concurrence. Les agents généraux d'assurance agissent comme des gérants d'entreprises indépendants pour le compte d'une société d'assurance. Ces agents perçoivent ainsi des commissions sur les ventes des contrats d'assurance et leur gestion.


Une marge importante pour l'assurance

Les agents d'assurance gardent 20 euros de bénéfices sur 100 euros versés par le client. Cette marge est légèrement plus élevée que les agents immobiliers (19 euros sur 100 euros). D'autres professionnels font une meilleure marge encore. Les vétérinaires par exemple, dégagent 23 euros de bénéfices sur 100 euros versés par le client, les dentistes 34 euros, les notaires 37 euros, les huissiers 43 euros et les greffiers de tribunal de commerce 44 euros.

Ainsi, en 2010, les 12 567 agents d'assurance qui percevaient en moyenne 86 784 euros / an étaient placés au-dessus de la moyenne des avocats, et en-dessous de celle des dentistes. Plusieurs réformes viseraient à faire cesser ces monopoles et à modifier la fixation des prix réglementés, ce qui engendrerait une baisse des tarifs de 10 à 20%. Le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg a ainsi annoncé, jeudi 10 juillet, sa volonté d'agir en ce sens, afin de redistribuer du pouvoir d'achat aux Français (6 milliards d'euros).

Certaines mesures ont déjà été mises en place comme le plafonnement des remboursements des mutuelles optiques à 470 euros pour des verres simples.