Le retraité que son assurance croit mort...
un service de meilleurtaux.com

Le retraité que son assurance croit mort...

Le retraité à qui la CPAM écrit qu'il est décédé

Jean-Marie Sevrain est un retraité à qui il est arrivé quelque chose d'assez insolite : on lui a écrit qu'il était décédé. Pire encore, l'homme de 68 ans a dû prouver son existence !

En effet, il attendait le remboursement d'une consultation chez son médecin, donc 23 euros (pour le renouvellement trimestriel de ses médicaments contre le diabète), quand l'assurance maladie lui écrit le 08 juillet dernier qu'il ne sera pas remboursé pour cause de décès le 4 janvier 2010… Mais, comble de l'absurde, le courrier indique une possibilité de recours !

Jean-Marie contacte alors son assurance pour avoir des explications. Au téléphone, l'interlocuteur lui demande de prouver qu'il est vivant en leur envoyant une feuille de maladie. Il retourne alors chez son médecin et leur fait parvenir la fameuse preuve.

Mais l'histoire ne se finit pas ainsi et réserve un dernier rebondissement car on lui répond ensuite que c'était une erreur et que c'est en fait son médecin qui est décédé ! Ce qui a commencé pour Jean-Marie comme une mauvaise blague tourne carrément au ridicule, et il recontacte son assurance pour leur dire qu'il a vu son médecin, bien vivant, deux jours auparavant. Le dit praticien se voit donc obligé, lui aussi, de prouver qu'il vit !

L'erreur s'explique par le fait que le généraliste de Jean-Marie a racheté son cabinet à l'ancien médecin de la ville, qui est décédé le 04 janvier 2010. Pourtant, le sexagénaire voit ce médecin depuis toujours et n'a jamais eu ce genre de problèmes. Il trouve ça très curieux que cette erreur se pose quatre ans après, mais a pris l'incident avec humour et philosophie, après remboursement effectif de ses 23 euros il y a quelques jours.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)