Des véhicules dotés de LAPI

L'ancienne société appelée Vinci Park, première mondiale en ce qui concerne le stationnement, a mis en place une technologie appelée LAPI permettant de flasher les plaques d'immatriculation des automobilistes et trouver les véhicules en infraction. Le système devrait être mis en place à Paris dès l'an prochain.

Comment ça marche ?

Les véhicules possédant le système LAPI scannent les plaques d'immatriculation des véhicules garés sur les deux côtés de la rue. Les informations collectées sont alors envoyées par satellite à un ordinateur qui centralise les données et qui vérifie si les voitures flashées ont bien payé leur stationnement et en informe l'agent de police le plus proche. En somme, si vous n'êtes pas en règle, un agent se trouvant à proximité est alerté grâce à un boîtier électronique et peut venir vous verbaliser.


Les résultats à Madrid

L'expérience à Madrid est prévue pour une durée de 3 ans, avec l'installation de 4 voitures (bientôt 8). Selon Indigo, la technologie LAPI aurait un impact bénéfique puisqu'elle permettrait de contrôler 10 fois plus de personnes en infraction qu'avec les moyens utilisés habituellement.

Il y a toutefois un inconvénient : les automobilistes doivent impérativement renseigner leur plaque d'immatriculation  dans l'horodateur (ou dans un smartphone, qui peut servir de moyen de paiement). De prime abord, la solution du smartphone peut paraître être un gain de temps très utile pour son utilisateur. Toutefois, les informations collectés sont à la merci des organismes qui peuvent retourner ces données contre l'utilisateur.