Qu’est-ce que l’épargne ? : les placements bancaires et financiers à disposition
un service de meilleurtaux.com

Qu’est-ce que l’épargne ? : les placements bancaires et financiers à disposition

L’épargne désigne généralement les économies que nous pouvons faire au cours d’une vie. Nous pouvons tous, à un moment donné, économiser de l’argent pour faire face à des situations imprévues, financer un projet ou encore préparer sa retraite. Mais en quoi consiste exactement l’épargne ? Et quels sont les différents placements existants ?

Qu’est-ce que l’épargne ?

Définition de l'épargne

L'épargne est la partie de l'argent qui n'est pas consommée et qui est mise de côté. Les principales formes de l'épargne :

  • L'épargne « liquide » : Ce type d'épargne permet de disposer de son argent immédiatement. Ce sont des ressources disponibles et utilisées pour le quotidien. Il s'agit par exemple du compte courant, d'un livret jeune ou d'un livret A.

  • L'épargne financière : L'épargne financière permet de faire fructifier son capital et de bénéficier ainsi de plus-values : il s'agit d'un investissement rémunérateur. L'épargne financière peut être constituée des sommes d'argent placées à la banque, des produits financiers d'investissement immobilier, lesquels peuvent être financés par le particulier lui même mais aussi par le biais de son employeur (entreprise).

Ces investissements sont volontaires.

Principaux placements

Nous nous intéresserons aux placements bancaires et aux placements financiers, ces deux types de placements étant les plus populaires.

Les placements bancaires

Il s'agit généralement de placements à court terme. Ils sont réputés pour être sans risques car peu rémunérateurs. Ce sont ainsi les placements les plus sûrs. Les placements bancaires les plus courants sont :

  • Le livret A : Il s'agit du compte d'épargne défiscalisé le plus utilisé par les Français. Il n'est possible d'en ouvrir qu'un seul par individu, à partir de 1 euro et jusqu'à 22 950 euros. Les intérêts sont calculés tous les 15 jours. Ainsi, il s'agit du placement bancaire le plus sûr mais peu rémunérateur (taux d'intérêt fixé à 1.75% au 1er février 2013). Il permet cependant de disposer de ses économies à tout moment.

  • Le livret Jeune : Ce placement bancaire est réservé aux 12/25 ans et fonctionne sur le même principe que le livret A. Le taux d'intérêt est au minimum égal à celui du livret A, bien que les banques soient libres de déterminer leur propre taux de rémunération. La rémunération est nette d'impôt. 15 euros doivent toujours être laissés en dépôt. Le montant maximal de dépôt sur ce livret est de 1 600 Euros.

  • Le compte courant rémunéré : Mis en place par les banques depuis 2005, il s'agit de rémunérer les liquidités disponibles sur le compte. Il est possible de disposer, à la manière d'un compte courant, d'un chéquier ou d'une carte bancaire. Le principal avantage de ce placement bancaire est que les dépôts sont rémunérés quotidiennement. C'est encore un système peu courant et la rémunération n'est pas très avantageuse.

  • L'épargne logement : Appelé Plan Epargne Logement (PEL) ou encore Compte Epargne Logement (CEL). Ces placements bancaires permettent de bénéficier d'une épargne rémunérée liée à un prêt. Ils fonctionnent en deux temps : une rémunération de l'épargne en premier, puis la mise à disposition d'un prêt (immobilier) à taux déterminé à l'avance à l'ouverture du CEL ou du PEL, selon la réglementation. Ils permettent de bénéficier d'un taux d'emprunt intéressant.

Les placements financiers

Les placements financiers sont plus rémunérateurs. Par conséquent, ils peuvent aussi parfois impliquer plus de risques. Il s'agit généralement de placement à long terme.

  • L'assurance vie : Contrat d'épargne signé entre l'assureur et l'assuré, l'objectif de l'assurance vie est de faire fructifier son argent dans l'optique d'un projet futur ou pour financer sa retraite. L'assuré peut placer son épargne sur un fonds en euros sécurisé ou choisir de la dynamiser en investissant sur des supports en unités de compte, sujets aux fluctuations des marchés financiers. Le panache de divers supports de placement permet par ailleurs d'allier sécurité et rendement. Si l'assuré décède avant la fin le terme du contrat, la rente est reversée aux bénéficiaires désignés par l'assuré.

  • Des comptes titres : Le compte titre est un placement financier d'investissement. Il s'agit d'un compte bancaire associé à un compte courant permettant d'investir sur les marchés financiers. Il est possible d'investir directement dans des produits financiers tels que des actions, ou encore des obligations.

  • Des plans épargne retraite : Utilisés pour financer les retraites, les produits d'épargne retraite permettent de se constituer un capital ou une rente. Il existe plusieurs dispositifs disponibles pour les particuliers tels que le Plan d'Epargne Retraite Populaire et le contrat Madelin pour les travailleurs non salariés. Le Plan d'Epargne pour la Retraite collectif (dispositif d'épargne salariale) et les contrats Article 83 et 39 du CGI sont des contrats d'épargne retraite entreprise. Ils peuvent être financés en partie par l'entreprise au profit de ses salariés.

Les placements financiers peuvent impliquer plus de risques que les placements bancaires. Ce sont des investissements permettant de dégager des plus-values sur le long terme. Les solutions pour épargner sont multiples ; et il est nécessaire d'avoir toutes les clés en main pour faire le bon choix en tant que particulier mais aussi salarié.

Source : Mutuelle santé Radiance Groupe Humanis