Les fusions-acquisitions repartent du bon pied pour les assureurs avec une réelle envie d'achat de nouvelles entités. Une étude menée par le cabinet Mergermarket et Towers Watson vient de publier les chiffres concrets de cette dynamique qui bouscule le monde des assureurs. En effet, sur quelques 255 hauts dirigeants qui ont participé à ce sondage, 69% d'entre eux seraient prêts à racheter une nouvelle entreprise d'ici trois ans.

Cette volonté s'inscrit dans la récente progression de 15% en 2012 des transactions effectuées dans la zone EMEA (pour Europe, Moyen-Orient et Afrique). A noter également que cette hausse devrait se poursuivre pour le bilan de l'année actuelle. Pour rappel, dans le cas d'une fusion-acquisition, l'entreprise rachetée peut très bien garder son intégrité ou bien être absorbée tout bonnement par l'entreprise à l'origine de cet achat.