April, assureur et courtier en assurance et qui a fêté ses 25 ans en 2013, a révélé lundi que, contrairement à ce qui a été prévu en août, son résultat opérationnel annuel n'a finalement pas chuté de 5%. Afin d'illustrer ce revirement, les chiffres exacts seront dévoilés d'ici fin février. D'autre part, son chiffre d'affaires a progressé de 0,7% en 2013, atteignant 778,6 millions d'euros. La hausse des primes d'assurance expliquerait ce faible accroissement.

Quant aux commissions et honoraires de courtage, ils ont baissé de 0,5% en 2013, s'élevant à 499 millions d'euros, alors que les primes d'assurance ont, elles, grossi de 2,9%, atteignant 271,8 millions. Concernant les différents domaines, certains ont essuyé des échecs, d'autres ont réussi à maintenir le cap. Ainsi, la santé et la prévoyance ont décru de 0,7%, leurs chiffres d'affaires accédant à 498,4 millions. Pourtant, les dommages ont, eux, tenu le choc et même très bien puisqu'ils enregistrent une augmentation de 3,2%, soit 290,7 millions d'euros.

Autre fait non négligeable, le 4e trimestre de cette année 2013, a vu les ventes d'April augmenter de 0,6%, soit 192,8 millions d'euros pour ce seul trimestre, à l'inverse du troisième trimestre, qui a subi une chute de -1,6% des ventes. Ce serait la saison estivale qui aurait notamment entraîné ce résultat catastrophique.