Application intempéries

La compagnie d'assurance Groupama et Predict, filiale du groupe Météo France, travaillent actuellement sur un projet commun : la mise en place d'une application qui permettrait d'alerter les assurés de l'imminence de deux catastrophes naturelles : un fort orage ou une inondation.

Un double objectif : informer et prévenir

Ce type d'applications existe déjà dans de nombreuses communes françaises et a d'ores et déjà fait ses preuves puisqu'il confère des avantages à la fois à l'assuré et à son assureur : le particulier, renseigné sur les conditions climatiques de sa région, peut anticiper ces intempéries et s'y préparer en mettant à l'abri ses biens de valeur par exemple. Par conséquent, les compagnies d'assurances enregistrent un nombre plus faible de sinistres et s'en trouvent elles aussi gagnantes.


Des régions à risque

Cette application se révèle donc être un moyen simple de limiter les dégâts liés aux catastrophes naturelles et s'avère particulièrement efficace dans les zones françaises enclines aux intempéries : plus de 17 millions d'habitants sont susceptibles de subir un débordement de cours d'eau dans le pays. Les régions côtières telles que la Bretagne sont particulièrement dans le viseur de Groupama, d'autant plus que de violentes tempêtes et inondations y ont été constatées au cours des derniers mois.

Des moyens techniques performants

Afin de ne pas alarmer les assurés pour de moindres raisons, Predict a mis à disposition de Groupama d'importants moyens techniques : les alertes concernant les crues communiquées par l'application sont par exemple bien plus précises que celles avancées par Météo France. Une mise à jour en temps réel de ces informations permet également aux utilisateurs de connaître l'évolution des intempéries et d'agir en conséquence.

Des résultats encourageants

Cette innovation a déjà aidé à limiter les dommages liés aux inondations estivales. Ainsi, Groupama a fait savoir que l'application avait permis d'éviter de nombreux problèmes dans la région Midi-Pyrénées en juin 2013 : les pèlerins se trouvant à Lourdes ont pu être évacués et leurs véhicules abrités.