La Poste se lance dans l'assurance dépendance
un service de meilleurtaux.com

La Poste se lance dans l'assurance dépendance

La Poste assurance dépendance

Afin de pallier le recul de son activité principale, soit le courrier postal, la Poste multiplie les nouveaux services. Après avoir proposé des services bancaires, l'entreprise poursuit sa lancée dans l'assurance, avec l'assurance dépendance. Explications.

La recherche de nouveaux marchés

Le groupe en a bien conscience : son activité courrier est en baisse. Car la Poste a beau y détenir de belles parts de marché, de plus en plus d'utilisateurs, préfèrent utiliser l'email quand cela est possible. Il est gratuit et instantané, là où le timbre (en constante augmentation), coûte 0,76€.

Pour survivre à cette réalité, la Poste s'est diversifié en tentant de se positionner sur de nouveaux gros marchés, avec une banque ou encore des forfaits téléphoniques. Le groupe propose déjà des produits d'assurance, mais se lance aujourd'hui dans un nouveau produit : l'assurance dépendance avec visite à domicile.

La Poste va donc utiliser un de ses atouts, soit la toile qu'elle a tissée sur le territoire français, en proposant aux clients de la Banque Postale qui y souscrivent une assurance dépendance une visite à domicile du facteur afin de vérifier le rétablissement après une hospitalisation et en cas d'immobilisation. "Le facteur, ou toute autre personne mandatée par Filassistance International, rend visite à l'assuré, et en cas de problème, prévient Filassistance International (et les secours si nécessaire)", confirme la Banque Postale dans un communiqué publié hier. Ce service permettra aux proches de la personne de s'assurer de son bon état de santé, sans se déplacer, ce qui n'est pas négligeable lorsque plusieurs centaines de kilomètres les séparent.

Aller encore plus loin

Mais la Poste ne s'arrêtera pas là et envisage de compléter cela par un autre service appelé Cohésio, déjà existant pour les collectivités territoriales, les organismes sociaux et les compagnies d'assurance. "L'entreprise devrait proposer Cohésio directement au grand public d'ici la fin de l'année, sur au moins une partie du territoire", précise le journal Les Echos. Ce service repose sur des visites non plus ponctuelles mais régulières pour les personnes âgées qui choisissent de rester à domicile, avec des services adaptés comme le repas à domicile, ainsi que des heures de ménage ou de jardinage.

La Poste souhaite réellement survivre puisqu'elle mise sur de gros marchés porteurs comme on peut le voir. Une autre piste est donc explorée côté domotique : La Poste compte proposer un tableau de bord général pour piloter tous les objets connectés de la maison (alarme, eau, électricité, chauffage, etc.) dont le paramétrage et l'entretien reposeraient encore sur le facteur. De fait, les facteurs de demain devront avoir beaucoup plus de compétences et de responsabilités que la distribution de courrier, avec des recrutements particulièrement encadrés.