Le mariage d’Harmonie Mutuelle et de la MGEN se concrétise
un service de meilleurtaux.com

Le mariage d’Harmonie Mutuelle et de la MGEN se concrétise

Organisation fusion MGEN Harmonie

Le rapprochement d'Harmonie Mutuelle et de le MGEN se fait de plus en plus grand et l'alliance se dessine. Évoqué dès la fin 2014 et acté au début de l'année 2015, ce mariage ne semble plus pouvoir faire machine arrière et l'organisation semble être définie. Comment Harmonie Mutuelle et la MGEN comptent se structurer pour devenir l'un des leaders de l'assurance santé en France ?

Une organisation aux 3 structures distinctes

Tout avait commencé à la fin de l'année 2014 dans un document signé par Joseph Deniaud, président d'Harmonie Mutuelle, où un rapprochement entre la Mutualité Générale de l'Éducation Nationale (MGEN) et Harmonie Mutuelle avait déjà été évoqué.


Le 12 janvier 2015, Joseph Deniaud était cette fois accompagné de Thierry Baudet pour affirmer la volonté des deux parties de créer un « grand groupe mutualiste » pour mieux répondre au marché des complémentaires santé français dans une lettre d'intention.

Afin de rassembler bon nombre d'acteurs autour de ce projet, les tractations et les négociations entre les deux organismes ont duré quelques mois pour aboutir à une organisation composée de 3 structures sous le nom provisoire du groupe MGEN-Istya-Harmonie.

La première structure sera une Union Mutualiste de Groupe (UMG) prudentielle composée d'Harmonie Mutuelle, de la MGEN, de la MNT (Mutualité Nationale Territoriale), de la MGEFI (Mutuelle Générale de l'Économie, des Finances et de l'Industrie), d'Harmonie Fonction Publique et de la Mutuelle Mare Gaillard. Cette UMG sera en charge de gérer l'ensemble du groupe.

La deuxième structure sera une union des services de soins et d'accompagnement mutualistes (SSAM) qui organisera l'ensemble des activités sociales, sanitaires et médico-sociales.

Enfin, la troisième et dernière structure se fera sous la forme d'une union de groupe mutualiste (UGM) regroupant l'UMG, l'union SSAM et plusieurs organismes qui ne souhaitent pas intégrer l'UMG regroupés en trois pôles : la retraite (La France Mutualiste), la santé (Agrume Groupe Harmonie composée de plus de 50 mutuelles d'entreprises, la Mutuelle des Affaires Étrangères et Européennes, Pavillon Prévoyance) et l'action sociale (la Mutuelle des Douanes, la Mutuelle d'action sociale des finances publiques, la Mutuelle de l'INSEE).


4 personnes pour diriger ce groupe

Afin que chaque partie prenne pleinement part à ce « grand groupe mutualiste », Joseph Deniaud, président d'Harmonie Mutuelle, en deviendra le président. Il sera accompagné de François Venturini, actuel directeur général d'Harmonie Mutuelle, en tant que directeur général et de Jean-Louis Davet, actuel directeur général de la MGEN, pour le poste de directeur général délégué. Thierry Beaudet, candidat déclaré à la présidence de la Mutualité Française en remplacement d'Etienne Caniard, conservera ses fonctions présidentielles de la MGEN.

Ce groupe ne compte se reposer sur ses lauriers et axe son ambition sur « le développement » comme le souligne Jean-Louis Davet et souhaite réaliser plusieurs investissements de taille pour soutenir les différents objectifs du groupe.

La constitution définitive du groupe devrait avoir lieu à l'automne 2016 puisqu'en « juin-juillet, les AG des mutuelles confirmeront définitivement leur engagement dans le futur groupe » précise Thierry Beaudet. Pour rappel, ce groupe pourrait rassembler près de 11,5 millions de personnes protégées pour des cotisations nettes estimées aux alentours de 6 milliards d'euros.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)